Les salariés d'Areva craignent pour l'avenir du groupe

Alors que le conseil de surveillance doit valider la nomination de Luc Oursel à la tête d’Areva le 21 juin, le comité de groupe européen a fait savoir son inquiétude après le départ d’Anne Lauvergeon.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les salariés d'Areva craignent pour l'avenir du groupe

Les salariés d’Areva sont inquiets, selon le comité de groupe européen. Pour eux, la décision de remplacer Anne Lauvergeon, présidente du groupe jusqu’à la fin du mois, est "étonnante et elle génère de fortes craintes".

Selon le comité, un dernier mandat de celle qu’on surnomme "Atomic Anne" aurait été une bonne chose. Son remplacement par Luc Oursel paraît "antinomique" avec la volonté affichée de l’Etat d'assurer "la continuité et la stabilité pour le groupe".

Il note que des rumeurs graves circulent au sein du groupe depuis l’annonce ud départ de la présidente : "vente de l'activité énergie renouvelable, privatisation des mines à des investisseurs purement financiers, restructuration de certaines activités, main mise de l'EDF sur certains secteurs".

Sur ce fondement, le comité appelle le gouvernement à "préciser sa vision stratégique pour le groupe et l’avenir des salariés".
Cet appel du comité a coïncide avec la visite d’Anne Lauvergeon à l’Elysée le 20 juin en fin de journée. Le président de la République s’est entretenu avec elle durant une heure. Selon les informations divulguées, la patronne d'Areva aurait refusé l'indemnité de départ proposée par le chef de l'Etat.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS