L'Usine Aéro

Les salariés d'Airbus auront bientôt plus de force grâce à un gant robotique

Pierre Monnier , ,

Publié le

L'industrie se dote régulièrement d'équipement pour faciliter le travail de ses salariés. Avec la start-up suédoise Bioservo, il est possible d'augmenter la force des opérateurs grâce à des gants robotiques. Le RoboGlove permet de tenir plus fermement les objets saisis.

Les salariés d'Airbus auront bientôt plus de force grâce à un gant robotique © General Motors

Après General Motors, c'est au tour d'Airbus de se laisser séduire. Bioservo, une start-up suédoise a signé des contrats avec le constructeur automobile américain et l'avionneur européen pour tester son RoboGlove. Ce gant robotique permet à un opérateur d'augmenter la force avec laquelle il tient un objet.

A l'origine, General Motors avait initié le projet, notamment avec la Nasa, mais c'est bien Bioservo qui a développé et amélioré le concept. L'entreprise suédoise a intégré sa propre technologie "Soft Extra Muscle". Par le biais de capteurs en polymère, alimentés par une batterie lithium-ion, le gant va serrer lorsque la main se ferme et relâcher lorsqu'elle s'ouvre. L'emprise est donc supérieure sans pour autant demander un effort plus grand.

Connue pour ses gants robotiques à usage médical, l'entreprise suédoise affirme que le RoboGlove sont inédits dans le milieu de l'industrie. Airbus est la première entreprise aéronautique à se doter d'une telle technologie. Pour le moment en phase de test, Bioservo prévoit de débuter sa production de gants en fin d'année 2017.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte