Les salaires des dirigeants de Bombardier choquent au Canada

MONTREAL/QUEBEC (Reuters) - Bombardier devrait tenir compte de la colère suscitée au sein de la population canadienne par les hausses de salaires accordées en 2016 à ses dirigeants, jusqu'à quasiment 50% pour le directeur général Alain Bellemare, alors que le constructeur aéronautique et ferroviaire a supprimé des milliers d'emplois, a déclaré jeudi la ministre de l'Economie du Québec.

La rémunération totale des cinq principaux dirigeants du groupe et du président de son conseil d'administration a bondi à 32,7 millions de dollars (30,6 millions d'euros) l'an dernier, contre 21,9 millions un an plus tôt, montre un document publié mercredi en prévision de l'assemblée générale prévue le 11 mai.

Les Québécois ont exprimé leur colère jeudi sur les réseaux sociaux et à la télévision alors que Bombardier a annoncé en 2016 deux vagues de licenciements concernant au total 14.500 personnes sur deux ans dans différents sites à travers le monde.

"Si j'étais l'entreprise, je réfléchirais au message que j'envoie à la population" avec ces hausses de salaires, a déclaré devant le parlement provincial la ministre québécoise de l'Economie, Dominique Anglade.

La polémique est d'autant plus forte que, pour surmonter ses graves difficultés financières liées à son programme d'avions CSeries, Bombardier a bénéficié d'un investissement d'un milliard de dollars du Québec puis d'un prêt de près de 300 millions de dollars du gouvernement fédéral canadien.

Prié de réagir sur le sujet lors d'une conférence de presse dans l'Ontario, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré: "Nous respectons le marché libre et les choix que font les entreprises mais nous avons aussi la responsabilité de garantir que les investissements que nous effectuons avec les dollars des contribuables conduisent à de bons emplois et à de la croissance."

Dans un courriel, un porte-parole de Bombardier, Simon Letendre, a souligné que le niveau de rémunération reflétait la réussite de la direction dans le respect des objectifs fixés par l'entreprise. Il a ajouté qu'une grande partie de la rémunération des dirigeants était liée à leur performance ou à l'évolution du cours de l'action en Bourse.

(Allison Lampert à Montréal et Kevin Dougherty à Québec, avec David Jjunggren; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS