Les révélations sur la viande de cheval au centre de la revue de presse de l'industrie

Spanghero désigné comme premier responsable du "chevalgate" : la quasi-totalité des quotidiens revient sur cette affaire. A noter également un portrait du ministre du Redressement productif dans Le Figaro et Bruxelles qui réintroduit les farines animales à l'origine de la vache folle pour nourrir les poissons.

Partager

"Accusé Spanghero, levez-vous !"

L'entreprise Spanghero, soupçonnée d'avoir utilisé de la viande de cheval en lieu et place de viande de boeuf dans des plats préparés destinés à la grande consommation, a perdu jeudi 14 février son agrément sanitaire qui lui permet de traiter de la viande sur décision du ministère de l'Agriculture. La quasi-totalité des quotidiens revient ce vendredi 15 février sur cette affaire du "chevalgate".

"Lasagnes au cheval : la recette d'un sabotage", titre Libération.

La société de Castelnaudary, filiale du basque Luc Berri "savait qu'elle vendait du cheval", écrit Sud-Ouest citant le ministre de la consommation Benoît Hamon.

Alors que plus de quatre Français sur dix déclarent qu'ils se détourneront désormais des marques concernées par le scandale, Le Figaro revient sur les risques pour l'industrie agroalimentaire. A la une du journal : "Alimentation, la crise de confiance".

Un portrait de Montebourg, ministre aux "deux visages"

Le Figaro revient également sur la visite d'Etat de François Hollande en Inde et publie un portrait du ministre du Redressement productif : "les deux visages d'Arnaud Montebourg". "Le turbulent ministre du Redressement productif, qui naguère défiait ouvertement le premier ministre Jean-Marc Ayrault, a mis de l'eau dans son vin. Mais n'a renoncé à aucune de ses ambitions", écrit le quotidien.

Des farines animales pour les poissons

Mauvais timing de Bruxelles. Alors que le scandale de la viande de cheval bat son plein, celui de la vache folle refait surface. La Commission européenne vient en effet d'autoriser à nouveau les farines animales pour nourrir les poissons. France Info revient sur cet épisode.

"Les farines animales étaient interdites dans l'Union européenne depuis la crise de la vache folle, en 1997. Les experts sanitaires ont levé l'interdiction à compter du 1er juin prochain. L'idée est, selon eux, d'économiser les farines de poisson, très rares", explique France Info, qui précise que ces farines pourraient être réintroduites pour les porcs et volailles en 2014

Heinz, le placement de l'année de Warren Buffet

Enfin, Les Echos reviennent quant à eux sur l'annonce du rachat de Heinz par l'homme d'affaires américain Warren Buffet pour quelque 28 milliards de dollars.

Julien Bonnet

0 Commentaire

Les révélations sur la viande de cheval au centre de la revue de presse de l'industrie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS