Les révélations du procès Samsung - Apple

En une semaine de procès, Samsung et Apple ont dévoilé des documents censés prouver que leur adversaire est un copieur. L'occasion de découvrir qu'Apple a bien entamé une réflexion sur un iPad Mini, qu'il a regardé du côté du design de Sony pour le développement de l'iPhone et que les icônes de l'interface Samsung semblent bien inspirées par ceux des produits Apple.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les révélations du procès Samsung - Apple

Depuis le 30 juillet, Samsung et Apple s'affrontent devant un tribunal fédéral de San José, en Californie. La firme à la pomme réclame plus de 2,5 milliards de dollars au groupe sud-coréen pour violation de sa propriété intellectuelle. Apple estime notamment que Samsung a imité le design et certaines fonctions de l'iPhone et de l'iPad dans ses produits Galaxy.

Le groupe coréen a répliqué de son côté en accusant également Apple de violer certains de ses brevets. Une semaine après l'ouverture du procès, plusieurs révélations ont été faites dans les deux camps.

Un iPad inspiré du Galaxy Tab 7

Première révélation : Steve Jobs aurait été intéressé par un iPad doté d'un écran 7 pouces, inspiré du Samsung Galaxy Tab 7. Le groupe coréen a produit un e-mail, daté du 24 janvier 2011, envoyé par Eddy Cue, vice-président services logiciels et Internet d'Apple, aux cadres dirigeants de l'entreprise.

Dans ce message, Eddy Cue explique qu’il y a un marché pour une tablette disposant d'un écran de 7 pouces et que l'expérience utilisateur du Galaxy Tab 7 de Samsung est excellente. Le responsable y précise en avoir parlé avec Steve Jobs qui n'est pas hostile à l'idée. Rappelons que l'iPad possède un écran de 9,7 pouces et que des rumeurs persistantes font état d'un projet d'iPad Mini chez Apple. Cet e-mail confirme en tout cas qu'il y a bien une réflexion chez Apple pour proposer un iPad de taille plus réduite.

Apple et Sony

Deuxième révélation : Apple reconnaît s'être inspiré de Sony dans le développement de l'iPhone. La firme à la pomme a ainsi utilisé en 2006 un prototype de smartphone dont le design reprenait celui de téléphones Sony. Plus précisément : Jony Ive, responsable du design chez Apple, a demandé à Shin Nishibori, un ancien designer de chez Sony, de lui réaliser des maquettes d'un smartphone "Sony style". Ce qu'il a fait, en remplaçant la marque "SONY" par "JONY" sur le dos des prototypes. Apple a assuré pour sa part que le design final de l'iPhone n'était finalement pas inspiré des prototypes "JONY" et a pour cela produit des photos de ses différents projets de design.

Troisième révélation : Samsung se serait inspiré de l'interface de l'iPhone et notamment de la gestion des icônes pour ses produits Galaxy. Les avocats d'Apple ont ainsi produit des captures d'écrans des interfaces de différents produits de Samsung, notamment le Galaxy S, en comparaison avec son iPhone et iPad. Apple a insisté sur la similitude de l'organisation et des représentations mêmes des icônes. Les similitudes sont est effet assez flagrantes mais pour autant, Samsung estime qu'il ne s'agit pas d'une violation de brevets. La justice américaine tranchera.

Samsung dégaine son nouveau Galaxy Note 10.1

Parallèlement au procès, la guerre commerciale entre Samsung et Apple se poursuit. Et le coréen vient d'avancer un nouveau pion: sa Galaxy Note 10.1. Cette nouvelle tablette est en vente depuis lundi en Allemagne et aux Emirats arabes unis. Elle doit faire son entrée le 15 août sur le marché américain, ainsi qu'en Grande-Bretagne et en Corée du Sud. En France, elle est attendue pour septembre.

Comme son nom l'indique, cette nouvelle version du Galaxy Note dispose d'un écran 10,1 pouces. Il s'agit donc bien d'une tablette. La version précédente du Galaxy Note était plutôt un "gros smartphone" avec un écran de 5 pouces. Avec ce nouveau produit, Samsung attaque donc clairement Apple et son iPad qui possède un format similaire. Pour le reste, la tablette Galaxy Note 10.1 tourne sous Android 4.0, est animée par un processeur "quadri coeur" de 1.4GHz, épaulé par 2 Go de mémoire vive. En outre, la tablette peut être utilisée avec un stylet pour plus de précision dans la prise de notes. Les prix européens n'ont pas encore été officiellement communiqués, mais différentes sources indiquent que la version WiFi 32 Go devait être vendue 479 euros et qu'il faudra compter 599 euros pour la version intégrant en plus la connexion 3G.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS