Les résultats 2016 de Renesas plombés par le tremblement de terre au Japon

Pour la cinquième année consécutive, Renesas Electronics subit une baisse du chiffre d’affaire. En cause : le tremblement de terre qui l’a frappé deux fois en 2016. Mais le deuxième fabricant japonais de semiconducteurs, derrière Toshiba, est convaincu d’être sur la voie de la croissance.

Partager
Les résultats 2016 de Renesas plombés par le tremblement de terre au Japon

Encore des résultats en demi-teinte pour Renesas Electronics. Pour la cinquième année consécutive, le deuxième fabricant japonais de semiconducteurs derrière Toshiba termine son exercice fiscal 2016 en recul. Le chiffre d'affaire baisse de 10% à 638,8 milliards de yens (7 milliards de dollars), le bénéfice d’exploitationde de 28% à 78 milliards de yens (700 millions de dollars) et le bénéfice net de 17% à 62 milliards de yens (550 millions de dollars).

Impact du tremblement de terre: 215 millions de dollars

Renesas Electronics, qui réunit les circuits intégrés électroniques de NEC, Hitachi et Mitsubishi Electric, a beaucoup souffert de l’appréciation du yen vis-à-vis du dollar qui a pénalisé ses ventes de 300 millions de dollars. L’arrêt de certains produits jugés non stratégiques a affecté d’autant le chiffre d’affaires. Et comme si tout cela n’était pas suffisant, le groupe a dû faire face au tremblement de terre qui a secoué à deux reprises la région de Kumamoto en avril et août 2016, perturbant la production dans les usines situées dans cette zone. L’impact négatif de cet évènement est estimé à 215 millions de dollars.

Dans ces conditions, Renesas Electronics a évité le pire en restant bénéficiaire, alors que le tremblement de terre de mars 2011 a mis l’entreprise en situation de quasi faillite, l’obligeant à réduire de deux tiers ses effectifs et de moitié le nombre de ses usines. Le groupe, qui emploie 19 000 personnes dans le monde, s’est maintenant entièrement remis de cette catastrophe naturelle et voit son avenir avec optimisme.

Passage à l'offensive

Numéro deux mondial des puces pour l’automobile derrière le néerlandais NXP et numéro un mondial des microcontrôleurs, Renesas Electronics voit de belles opportunités s’ouvrir devant lui dans la voiture connectée mais aussi dans l’Internet des objets. Il opère sur tout le marché des semiconducteurs à l’exception des puces mémoires, des microprocesseurs et des capteurs non optiques. Une opportunité qui devrait progresser de 3,8% à 218 milliards de dollars en 2017.

Après des années passées à réduire la voilure, tailler dans les effectifs et faire le tri dans les produits, Renesas Electronics passe à l’offensive en projetant de racheter l’américain Intersil, les anciens semiconducteurs de General Electric. Une transaction de 3,2 milliards de dollars qui va gonfler son chiffre d’affaires de plus de 500 millions de dollars. Elle devrait être finalisée au second semestre 2016.

Contributaion à la vague de fusions-acquisitions

Dans le Top 10 mondial des fournisseurs de semiconducteurs jusqu’en 2012, Renesas Electronics est tombé à la 16 e place en 2016, selon IC Insights. Le rachat d’Intersil pourrait le faire gagner une place. Maigre consolation. Mais au moins il aura inversé la tendance et contribué au mouvement de consolidation sans précédent que connait l'industrie des semiconducteurs.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Wissembourg

Réfection du toit du SMICTOM Nord Alsace

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS