Les réservations au Club Med s'orientent à la baisse en Europe

PARIS (Reuters) - Club Méditerranée a fait état jeudi d'un retournement à la baisse de ses réservations d'été en Europe et a revu en légère baisse sa prévision de marge pour l'ensemble de cette année, des annonces qui font reculer son titre en Bourse.

Partager

L'action perdait 4,88% à 13,46 euros à 9h25, la plus forte baisse de l'indice SBF 120, qui gagnait alors 0,74%.

La dégradation des réservations et des perspectives plus délicates pour le second semestre de l'exercice occultent ainsi la hausse des résultats semestriels présentés par le groupe de loisirs, portés par une saison hivernale réussie et des gains de parts de marché.

Pour la saison d'été, les réservations affichent, au 2 juin, une progression de 3,5% mais elles sont en baisse de 1,1% sur les quatre dernières semaines, la croissance de 2,5% en Asie et de 1,5% dans la zone Amériques ne suffisant pas à compenser une baisse de 2,7% en Europe "en partie due à des marchés touristiques qui continuent à se dégrader".

Cette dégradation devrait notamment toucher la Grèce, où le secteur s'attend à une chute de 15% de ses revenus cette année.

"Les résultats du premier semestre sont bons, comme attendu, le second semestre semble légèrement plus fragile", résume un trader basé à Paris.

De son côté, Gilbert Dupont, à l'achat sur la valeur, s'attend à devoir abaisser ses prévisions de résultats à l'issue de la réunion de présentation des résultats prévue dans la matinée.

Sur le semestre novembre-avril, le premier de son exercice 2012, Club Méditerranée, qui exploite 72 villages dans 26 pays, a réalisé un bénéfice net de 17 millions d'euros, contre 10 millions sur la période correspondante un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires semestriel a progressé de 4,6%, à 798 millions d'euros, et son résultat opérationnel affiche une hausse de 25% à 32 millions.

BÉNÉFICE NET EN FORTE HAUSSE AU 1ER SEMESTRE

Les analystes attendaient un bénéfice net de 18 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 800 millions, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

"Le Club Méditerranée a enregistré une nouvelle amélioration de ses résultats sur le premier semestre de l'année 2012, dans des marchés touristiques qui se dégradent en Europe", a déclaré le PDG, Henri Giscard d'Estaing, cité dans le communiqué de résultats.

L'Ebitda (bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciations et amortissement) des villages ressort à 85 millions d'euros sur le semestre, soit une marge de 10,9%, précise le groupe.

Cette marge "pourrait être, pour l'exercice en cours, de l'ordre de 9%, selon l'amplitude de la dégradation des marchés touristiques en Europe", ajoute-t-il.

En décembre, lors de la présentation des résultats annuels, le groupe avait évoqué l'objectif d'une marge "au-delà" de 9% pour 2012 malgré la dégradation de la conjoncture.

Le groupe précise avoir remboursé par anticipation le 31 mai un emprunt de 50 millions d'euros dont l'échéance était prévue en mai 2017.

"Après remboursement de cet emprunt, la liquidité disponible du groupe s'élève à 147 millions d'euros", précise le communiqué.

Marc Angrand, avec Dominique Vidalon, édité par Gwénaëlle Barzic

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS