Les régulateurs sceptiques sur une fusion D.Bank-Commerzbank

FRANCFORT (Reuters) - Les régulateurs bancaires européens sont sceptiques quant à une fusion entre les deux plus grandes banques allemandes, soit Deutsche Bank et Commerzbank, selon une source au fait du dossier.
Partager
Les régulateurs sceptiques sur une fusion D.Bank-Commerzbank
Les régulateurs bancaires européens sont sceptiques quant à une fusion entre les deux plus grandes banques allemandes, soit Deutsche Bank et Commerzbank, selon une source au fait du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Commerzbank est trop petite pour faire une différence pour Deutsche Bank et les deux établissements doivent se concentrer sur la croissance de leurs bénéfices et la stabilisation de leurs activités, a-t-elle ajouté.

"Un rapprochement n'a aucun sens maintenant", a-t-elle dit.

Les spéculations de rapprochement entre les deux groupes, en pleine réorganisation durent depuis des mois.

Les deux établissements ont connu des années difficiles ces derniers temps, Deutsche Bank ayant enchaîné les pertes entre 2015 et 2017 et Commerzbank ayant entrepris une vaste réorganisation de ses activités qui passe par une réduction de ses effectifs, la numérisation de ses fonctions support et une volonté de se développer dans la banque de détail.

Deutsche Bank et Commerzbank, qui sont sous la supervision de la Banque centrale européenne (BCE) et de la BaFin, l'autorité de tutelle du secteur financier allemand, n'ont pas souhaité commenter ces informations.

La BaFin n'était pas disponible dans l'immédiat.

Bloomberg avait rapporté auparavant que la BCE préfèrerait une fusion avec une banque européenne autre que Commerzbank, une information qui a fait bondir les actions des deux groupes à la Bourse de Francfort..

L'agence, qui citait des sources au fait des négociations, indiquait que la BCE préférait un rappochement transfrontalier pour favoriser une intégration du secteur bancaire en Europe.

Deutsche Bank a terminé sur une hausse de 8,39% tandis que la seconde s'est octroyé 7,42%.

(Tom Sims, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS