Les recruteurs internationaux préfèrent les diplômés chinois aux français

Les recruteurs de 20 pays, appelés à classer les universités et écoles, ont retenu 12 établissements français parmi les 150 meilleurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les recruteurs internationaux préfèrent les diplômés chinois aux français

Ouf… Les recruteurs étrangers connaissent nos grandes écoles ! Contrairement au classement de Shanghai, ce n’est pas l’excellence de leur formation, que la Global Employability Survey passe au crible, mais l’intérêt suscité par leurs diplômes auprès de 4700 recruteurs de 20 pays.

Troisième pays en nombre d’établissements cités parmi les 150 meilleurs, avec 12 écoles ou universités, la France s’en sort plutôt bien. En tête du peloton tricolore : HEC, à la 14e place du classement international. La grande école de management est suivie de l’Ecole normale supérieure (20e), de l’Ecole polytechnique (27e), de l’Ecole des Mines (31e) et de Centrale Paris (40e).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Juste devant la France, la Grande-Bretagne, avec 14 universités, et loin, loin, en tête, les Etats-Unis, avec 52 universités, dont les deux premières, Harvard (1ère ) et Yale (2e).

Pas assez d’expérience

L’enquête, menée par un cabinet de conseil RH, a également mesuré la réputation des jeunes diplômés. Et là, surprise de cette 2e édition : les Français, en 7e position des étudiants préférés en 2010, sont rétrogradés en 8e position, cédant une place aux jeunes diplômés de Chine et Hong Kong. En tête de ce classement "réputation" : les jeunes Anglais, qui réussissent à battre les Américains.

Quelles qualités recherchent ces recruteurs ? D’abord de l’adaptabilité, puis des aptitudes en communication, et enfin une capacité à travailler en équipe. Deux derniers points sur lesquels les recruteurs chinois estiment que les étudiants ne sont pas assez bons.

Point faible de tous ces jeunes diplômés, selon les personnes interrogées : leur expérience professionnelle. De quoi oublier que débuter, c’est le propre de tout jeune diplômé, non ?

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS