Economie

Les rachats d'entreprises en Europe moins nombreux, mais plus chers.

, ,

Publié le

Au troisième trimestre, le nombre total des rachats d'entreprises par des fonds d'investissement en Europe s'est élevé à 71 opérations (en baisse de 25 % par rapport au deuxième trimestre), avec une valeur totale de 13,2 milliards d'euros, en hausse, à l'inverse, de 13 %, selon une étude publiée mercredi par le cabinet de recherche Initiative Europe.

La Grande-Bretagne abandonne, du coup, pour ce trimestre, sa traditionnelle place de numéro un sur le secteur des rachats d'entreprises par des fonds d'investissement, se faisant dépasser par l'Italie, l'Allemagne puis la France.

La transaction la plus élevée (3 milliards d'euros) a été réalisée en Italie, avec la prise de contrôle de Seat Pagine Gialle, ex-filiale de Telecom Italia active dans les annuaires, par un consortium d'investisseurs, BC Partners, CVC Capital Partner, Permira et Investitori Associati.

Viennent ensuite le rachat de FiatAvio par Carlyle Group et Finmeccanica (1,6 milliard d'euros), toujours en Italie, et la vente de Springer Science et Business à Cinven et Candover pour 1 milliard, en Allemagne.

La France s'est notamment distinguée avec la vente de la division peintures du groupe pétrolier français TotalFinaElf, SigmaKalon, à l'américain Bain Capital, pour 1 milliard.

Les perspectives pour le quatrième trimestre indiquent que le montant des transactions réalisées en Grande-Bretagne devrait être en nette hausse par rapport au troisième, selon Initiative Europe, qui publie tous les trimestres cette étude, en coopération avec le fonds Candover.

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte