Les propositions du Medef pour l'emploi industriel

Parmi les réformes que le Medef réclame pour créer un million d’emplois, certaines, ciblées sur l’industrie, devraient selon lui permettre à ce secteur de limiter les destructions d’emplois dans les cinq ans à venir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les propositions du Medef pour l'emploi industriel

Dans le petit livre jaune "1 million d’emplois c’est possible !" présenté ce mercredi 24 septembre, le Medef préconise une série de mesures destinées à améliorer la compétitivité-coût, favoriser l’investissement, réformer le dialogue social. Des propositions plus ciblées sont faites pour neuf secteurs, pour lesquels l’organisation patronale propose d’actionner des "leviers sectoriels".

Dans l’industrie, le Medef réclame un faible coût de l’énergie, une suppression ou un allègement de la fiscalité pesant sur les outils de production, un assouplissement de l’environnement réglementaire, des règles environnementales moins contraignantes, une adaptation des compétences aux besoins des industriels et une amélioration des relations entre grands groupes et PME à l’intérieur des filières. Un dernier point qui dépend pourtant moins de l’Etat que des entreprises elles-mêmes…

"Ne plus être un lieu de désindustrialisation"

Selon les calculs patronaux, actionner ces leviers permettrait, dans l’industrie, "une moindre destruction d’emplois à court terme" (dans les 5 ans), et entre 10000 et 50000 créations nettes d’emplois "à moyen terme".

D’autres propositions, concernant d’autres secteurs, devraient aider à la création d’emplois industriels au sens large. Dans les services, le Medef réclame plus d’investissements dans la révolution numérique, dans le bâtiment, une rénovation énergétique plus volontariste, dans l’agroalimentaire, une levée des contraintes réglementaires. Dans le secteur de la santé, le patronat a dans son viseur les questions portant sur le prix du médicament. "Le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité sociale, ndlr) ne doit plus être un lieu de désindustrialisation", a lâché Christian Lajoux, président de la Fédération française des industries de santé, lors de la présentation des propositions patronales.

Le Medef espère aussi que l’industrie bénéficiera, comme tous les secteurs, des mesures d’ordre social ou fiscal qu’il préconise : allègement des seuils sociaux, temps de travail défini à l’intérieur de chaque entreprise, suppression de deux jours fériés, etc.

Cécile Maillard

Cécile Maillard Journaliste relations sociales / régions / biens de consommation

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS