Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les promesses d’un GE ne valent pas mieux que celles d’un Européen

Pascal Gateaud , , , ,

Publié le

Analyse La chronique de Pascal Gateaud, rédacteur en chef de L'Usine Nouvelle

Les promesses d’un GE ne valent pas mieux que celles d’un Européen
General Electric s'était engagé à créer 1000 emplois en France d'ici la fin 2018 après le rachat des activités énergie d'Alstom.

C’est le dernier rebondissement en date dans le long feuilleton de la descente aux enfers d’Alstom. John Flannery, le nouveau Pdg de l’américain General Electric (GE), vient d’informer le gouvernement que son groupe renonçait à son engagement de créer un millier d’emplois en France d’ici la fin de l’année (fin avril, GE n’avait créé que 323 emplois dans l’Hexagone).

Il y a quatre ans, un peu plus d’un mois après la révélation de son projet de rachat de la division énergie d’Alstom, GE avait fait cette promesse pour amadouer un gouvernement français divisé. Le revirement de GE intervient après que le groupe américain ait annoncé, le 13 novembre dernier, un vaste plan de restructuration visant à recentrer ses activités sur l’aéronautique, la santé et l’énergie.

Pour préparer les esprits français aux lendemains qui déchantent, John Flannery, qui a succédé à Jeffrey Immelt, artisan du rachat d’Alstom, a déclaré, à cette occasion, que "l’entreprise française s’est[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle