Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Les produits labellisés Ferme France commercialisés d'ici fin 2019

, , ,

Publié le

Lancée il y a deux ans, Ferme France peut désormais compter sur trente trois partenaires parmi lesquels des institutions, des producteurs, des industriels et des distributeurs. Les premiers produits labellisés sont attendus dans les rayons pour la fin 2019. 

Les produits labellisés Ferme France commercialisés d'ici fin 2019
Le système de notation Ferme France basé sur 6 enjeux
© ferme france

Faire travailler ensemble distributeurs, producteurs, institutions et industriels, c'est le pari que tente de relever, depuis 2017, l'association Ferme France. Fondée par le distributeur Auchan, les coopérateurs Advitam et Sodiaal et les industriels Fleury Michon et Sodebo, Ferme France compte désormais trente-trois partenaires et s'apprête à lancer ses premiers produits labelisés d'ici la fin de l'année. 

Restaurer la confiance des consommateurs

Comment restaurer la confiance des français dans l'agroalimentaire ? C'est autour de cette question que l'association Ferme France est née en 2017. "La pression de la société sur les acteurs économiques est de plus en plus forte. Aujourd'hui, cette pression ne peut pas être solutionnée uniquement par une offre commerciale", explique François Attali, président de Ferme France et directeur marketing de la coopérative Terena.

Face à ce constat, Ferme France se propose de réunir autour de la table producteurs, industriels, distributeurs, mais également ONG ou institutions pour apporter une solution aux demandes des consommateurs. "Face à ces questions, nous devons sortir de la posture individuelle pour ensemble, se pencher à une réponse collective", exhorte le dirigeant. 

Un référentiel unique

Pour réussir son pari, Ferme France mise sur la mise en place d'un label : la note sociétale qui repose sur un référentiel unique à tous les acteurs. Six enjeux y sont analysés : l'environnement, la nutrition et la santé humaine, le bien-être animal et les conditions de travail des salariés, la traçabilité, l'équité et la contribution à l'économie française et enfin l'intérêt général. L'analyse de ces six enjeux décomposés en 36 objectifs et en 180 catégories d'action donne une note sur 100. C'est ce score qui constitue la note sociétale et qui sera affiché sur les produits.

Parmi les actions évaluées: l'origine des produits, l'impact sur les territoires locaux mais également le score nutritionnel ou encore les mesures pour diminuer la consommation d'énergie, d'eau ou pour protéger les sols. Et si le consommateur veut connaître le détail de la notation d'un produit, l'application Ferme France répertoriera l'ensemble des critères. "Ce référentiel est multi-enjeux et multifilière. Il prend en compte des actions objectivables" souligne Maximilien Rouer, directeur du développement de l'association.

Basé sur la transparence, ce sont les entreprises qui remplissent elles-même les grilles d'évaluation. Une pratique qui suscite de nombreuses interrogations, mais que François Attali balaie:  "les résultats devront faire l'objet d'une certification par un organisme officiel. Par ailleurs, Ferme France entend mettre en place un "jury citoyen" qui permettrait à chaque consommateur membre de l'association d'aller vérifier par lui même le respect des critères de notation". L'association précise toutefois que ce jury ne pourra pas être mis en place avant 2020.

Premiers produits sur le marché d'ici fin 2019

A l'heure actuelle, en plus des six membres fondateurs, 27 autres adhérents ont rejoint l'aventure parmi lesquels Business France, l'organisme de certification Afnor, l'ONG de protection animale OABA, ou encore les coopérateurs Invivo ou Soufflet. Grâce à ces derniers partenariats, Ferme France a passé le seuil critique nécessaire à la mise en place de ses actions et à sa crédibilité.

Jambon de porc, pain, lait, poulet entier, 20 premiers produits seront présentés, avec leur note, lors du Salon de l'agriculture 2019. Ils seront commercialisés d'ici la fin de l'année 2019. "Ce label est un instrument pour discuter avec nos consommateurs" explique le porte parole de Soufflet, l'une des premières marques à voir ses produits notés. 

Effet d'émulsion

Ferme France tient a rappeler qu'elle n'impose pas à ses adhérents de mettre la notation sur toute leur gamme. "En acceptant de jouer le jeu de la note sociétale, les acteurs de la chaîne agroalimentaire accepte de se mettre en situation de soumission. Ils acceptent d'être jugés par leur pairs" ajoute François Attali. L'association compte sur l'effet d'émulation entre les professionnels pour que petit à petit tous les produits soient notés. "A l'image de ce qui s'est passé pour la note énergétique pour l'électroménager, nous espérons qu'un jour les produits non notés soient plus suspects que ceux ayant une mauvaise note, incitant les acteurs à mettre le label Ferme France sur l'ensemble de leur gamme", conclut le président de l'association. 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle