Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Les producteurs de miel veulent rassurer les consommateurs

Franck Stassi , ,

Publié le

Opération transparence pour les conditionneurs de miel, qui insistent sur les contrôles réalisés avant la mise en vente de leurs produits dans la grande distribution.

Les producteurs de miel veulent rassurer les consommateurs
Les apiculteurs sont insuffisamment professionnalisés, regrettent les acteurs du secteur.
© @flickr HS

Echaudés par les polémiques à répétition ces derniers mois (miels additionnés de sirop, traces de glyphosate dans du miel…), les producteurs français de miel souhaitent rassurer les consommateurs. Pas question, toutefois, de brandir uniquement la carte locale : seules 19 800 tonnes sont produites en France (en hausse de 23% entre 2016 et 2017), pour une demande de 40 000 tonnes. De plus, certains miels (d’orangers, de romarin, d’eucalyptus…) ne peuvent être produits en France. "L’origine ne fait pas la qualité", appuie David Besacier, président du Syndicat français des miels. Cette organisation de conditionneurs (13 entreprises, 474 emplois) met en avant son arme secrète : le contrôle de l’ensemble de la production.

"Les miels vendus en grandes et moyennes surfaces et aux réseaux professionnels ne posent pas de problème", lance le vice-président du Syndicat français des miels, Joseph Benazra. L’organisation, qui représente 50% des miels vendus en France et un volume de 21 200 tonnes commercialisées, oblige ses adhérents à diligenter une batterie de contrôles (organoleptiques, polléniques, physico-chimiques). L’ensemble des 7 300 tonnes de miel sont issues des ruches françaises et des 13 000 tonnes importées font l’objet de contrôles.

Les adhérents du Syndicat français des miels réfléchissent actuellement à la mise en place d’une communication spécifique, sur les packagings, pour rappeler leurs efforts en la matière. "Pour qu’un produit puisse s’appeler miel, on ne doit rien enlever, et rien ajouter. Le budget analyses de nos entreprises grimpe d’année en année, à la demande des consommateurs", renchérit David Besacier. L’organisation s’appuie aussi sur la norme ISO 12824:2016 dédiée à la gelée royale. Dans le cadre de la loi post-Etats généraux de l’alimentation, l’ensemble des pays d’origine devra par ailleurs figurer, dans le cadre des mélanges, sur les étiquettes. "Les origines hors-Union européenne font peur, alors qu’elles ne sont pas mauvaises", précise David Besacier.

Davantage de formation

Parallèlement à ces efforts, les entreprises adhérentes du syndicat ont lancé diverses initiatives pour soutenir la filière – seuls 20% des apiculteurs sont professionnels. Des programmes de formation sont lancés par différents conditionneurs. La marque C’est qui le patron, connue pour sa démarche participative dans le lait, lance progressivement son miel. Famille Michaud Apiculteurs dote chaque année sa fondation Lune de miel de 100 000 euros pour soutenir des projets de recherche. Créée en janvier, l’interprofession des produits de la ruche InterApi sera, elle, mise à contribution pour plancher sur des projets liés à la mutualisation des risques entre apiculteurs.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/10/2018 - 09h08 -

Attention à la titraille il s'agit de "conditionneurs" et non de "producteurs". Ils font des analyses ? c'est dommage que les consommateurs n'en voient jamais les résultats...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle