Les prix mondiaux des produits alimentaires ont légèrement reculé en 2018

L’indice FAO des prix des produits alimentaires a reculé l’an dernier de 3,5%. Les prix du sucre et des huiles végétales ont accusé les plus fortes baisses.

Partager
Les prix mondiaux des produits alimentaires ont légèrement reculé en 2018
Les stocks mondiaux de sucre se sont accumulés en 2018.

En 2018, l’indice des prix des produits alimentaires de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a perdu 3,5% par rapport à 2017, à 168,4 points. Une baisse qui cache de fortes disparités : l’indice des prix du sucre a dévissé de 22%, sous l’effet d’une production abondante et de l’accumulation des stocks. 194,5 millions de tonnes (Mt) ont été produites en 2017-2018 selon le département américain de l’Agriculture, contre un niveau de consommation estimé à 177,5 Mt.La baisse des prix de l’énergie a notamment entraîné la réorientation d’une partie de la production brésilienne de canne des débouchés dans l’éthanol vers la production de sucre.

La forte baisse des prix de l’huile de palme (-23,9%) en 2018 a quant à elle participé à la chute de l’indice des prix des huiles végétales (-15%). L’abondance des disponibilités aux États-Unis et la faiblesse de la demande européenne en huiles de colza et de soja a aussi concouru à ce recul. L’indice est à son plus bas niveau depuis 2007.

L’indice des prix des produits laitiers a pour sa part perdu 4,6%. L’indice des prix de la viande a quant à lui décroché de 2,2% en 2018, sous l’effet d’un recul des prix de la viande de volaille et de la viande porcine. Les prix de la viande ovine ont, en revanche, été orientés à la hausse.

Les prix des céréales orientés à la hausse

A l’inverse, la fin d’année haussière sur le segment des céréales (poussée par une prévision de hausse de la demande de maïs deux fois plus forte que celle de la production en 2019, et des stocks en baisse) met en lumière une hausse de l’indice des prix des céréales de 9,6% entre décembre 2017 et décembre 2018.

La forte concurrence a limité la hausse des prix du blé, favorisée par une baisse des disponibilités russes à l’export en fin de période. "L’offre mondiale globale de toutes les principales céréales est restée plus que suffisante et les stocks sont encore élevés", commente la FAO. Par rapport à son record atteint en 2011, la baisse de l’indice global des produits alimentaires atteint 27%.

0 Commentaire

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont légèrement reculé en 2018

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS