Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Les prix du café au plus bas depuis deux ans

Franck Stassi , ,

Publié le

La progression continue de la production de café (+1,2% en 2017-18) pèse sur les prix, sur un marché qui s’annonce excédentaire pour la deuxième année consécutive.

Les prix du café au plus bas depuis deux ans
La production de café n'a cessé d'augmenter au cours des quatre dernières années.
© Nikola Krtolica

Le prix indicatif composé du café a atteint en mars son plus bas niveau depuis février 2016, à 112,99 cents de dollars par livre, indique l’Organisation internationale du café. Pour la deuxième année consécutive, l’offre serait excédentaire, dépassant la consommation de 778 000 sacs (de 60 kg) au terme de la campagne 2017-18. "Les estimations de fin de production plus élevées peuvent s'avérer trop optimistes et, par conséquent, nous penchons pour une remontée des prix de l’arabica au troisième trimestre 2018", met toutefois en garde la banque néerlandaise Rabobank.

Baisse de régime pour l'arabica

En termes de production, l’arabica resterait la catégorie leader, à 97,4 millions de sacs en repli de 4,6% sur un an, sous l’effet d’une baisse de la production des doux colombiens (-4,6%, à 15,21 millions de sacs) et de la famille des brésiliens naturels, non lavés, (-9,6%, à 50,23 millions de sacs). Ces difficultés pourraient toutefois n’être que temporaires – d’après la Conab, l’agence d'information agricole du gouvernement brésilien, les volumes produits de café progresseraient de 30% en 2018-19, et de 15% selon les estimations de Rabobank.

A l’inverse, le robusta (62,2 millions de sacs escomptés en 2017-18, en hausse de 12,1%) bénéficierait de l’appui du Vietnam, de l’Inde et de l’Indonésie, où la production s’apprécierait respectivement de 15,5% (à 29,5 millions de sacs), de 12,3% (à 5,84 millions de sacs) et de 4,4% (à 12 millions de sacs).

Des exportations en hausse

Côté acheteurs, l’intérêt ne se dément pas. "Les exportations au cours des cinq premiers mois de l'année ont augmenté par rapport à la même période en 2016-17, année où des volumes d'exportation records ont été enregistrés. Cela a pesé sur les prix car le marché était bien approvisionné en début d'année ", précise l’Organisation internationale du café. 50,9 millions de sacs d’arabica (+ 3,2%) et 18,5 millions de sacs de robusta (+ 5,2%) devraient être exportés à l’issue de la campagne.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus