Les prix du blé au plus bas depuis cinq ans et demi

Conséquence de stocks abondants et d’une production soutenue, les prix du blé sont au plus bas depuis 2010, aussi bien sur à Chicago qu’à Paris.

A Chicago, le prix du blé a atteint en février un plus bas depuis cinq ans et demi, à 455 centimes de dollars par boisseau. A Paris, il est passé sous le seuil des 150 euros par tonne. "Nous observons toujours une très forte concurrence avec la mer Noire, mais également entre les pays exportateurs de l’Union européenne. Le grand retour de l’Argentine sur la scène internationale accentue encore davantage la pression sur les prix", précise le fondateur du cabinet de conseil Agritel, Michel Portier.

Les remous provoqués par les autorités égyptiennes, premiers acheteurs mondiaux de blé, qui ont opéré en janvier une volte-face sur le taux d’ergot accepté dans les cargaisons, n’ont pas eu d’impact significatif sur les prix. En revanche, les stocks mondiaux ne cessent de grimper, comme l’atteste le Conseil international des céréales. Ils attendraient 213 millions de tonnes à l’issue de la campagne 2015-16, en hausse de 6,3% sur un an et de 13,1% sur deux ans.

"Il y a aussi aucun signe à l'heure actuelle de tout resserrement important de l'offre de blé la saison prochaine", abondent les analystes de la banque allemande Commerzbank. En France, le stock de blé tendre s’élève à 6 millions de tonnes, son plus haut niveau depuis dix-sept ans ! Signe de la prudence affichée de la part des agriculteurs, les stocks de blé tendre mis en dépôt chez les collecteurs ont augmenté de 51% entre les campagnes 2014-15 et 2015-16.

Franck Stassi

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS