Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

"Les principaux obstacles à la réussite du projet de reprise d'Ascoval sont levés", annonce Bruno Le Maire

, , ,

Publié le , mis à jour le 10/12/2018 À 17H54

L'Etat français et le groupe franco-belge Altifort ont bouclé lundi 10 décembre le projet de reprise de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve, dans le Nord, qui inclurait une contribution publique. Le ministre de l'Economie se dit confiant, reste à attendre l'audience du Tribunal de grande instance de Strasbourg du 12 décembre.

Les principaux obstacles à la réussite du projet de reprise d'Ascoval sont levés, annonce Bruno Le Maire
L'Etat français et le groupe franco-belge Altifort devaient boucler lundi le projet de reprise de l'aciérie Ascoval qui inclurait une contribution publique. /Photo prise le 8 novembre 2018/REUTERS/Pascal Rossignol
© Pascal Rossignol

Après plusieurs mois de rebondissements, les salariés de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve, dans le Nord, seront-ils fixés enfin sur leur sort le 12 décembre? Le plan de financement doit être soumis mercredi à la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg.

"Si Altifort met 25 millions d’euros d’investissement, eh bien l’Etat mettra en face 25 millions d’euros d’investissement", avait rappelé Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, lundi 10 décembre sur RTL. "Je pense que nous allons pouvoir boucler ce plan de financement aujourd'hui avec les repreneurs, et avec l’ensemble des élus locaux, représentants de la région, représentants du département, de la communauté de communes, qui vont participer à la réunion que j’anime aujourd’hui au ministère des Finances".

Lundi 10 décembre au soir, le ministère de l’Economie et des Finances a envoyé un communiqué suite à une réunion des ministres à Bercy  avec l’ensemble des parties prenantes : représentants des salariés d’Ascoval, représentants de l’entreprise Ascoval, dirigeants d’Altifort et administrateurs judiciaires, en présence des élus du Nord. "Les participants ont noté le bouclage du plan de financement du projet de reprise, grâce à l’effort substantiel des acteurs publics : Valenciennes Métropole à hauteur de 10 M€, la région Hauts-de-France à hauteur de 12 M€ et l’Etat pour 25 M€", indique son ministère. Altifort a confirmé disposer des financements nécessaires et d’un plan commercial solide.

« Les principaux obstacles à la réussite du projet de reprise sont désormais tous levés grâce à la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes et notamment des salariés. », indique désormais Bruno Le Maire.

L’audience du Tribunal de grande instance de Strasbourg du 12 décembre permettra d’étudier le projet avec une décision définitive attendue dans les jours suivants.

Le contexte budgétaire perturbé par les Gilets jaunes

Dans un contexte budgétaire rendu incertain par le mouvement des "Gilets jaunes", Bruno Le Maire a défendu cette nouvelle dépense publique : "C’est pour l’emploi et c’est pour l’industrie, donc je suis prêt à la faire, et l’Etat mettra exactement, comme il s’y est engagé, le montant que le repreneur est prêt à mettre".

L'usine de Saint-Saulve, devenue Ascoval en 2017, emploie 281 salariés.

Coentreprise d'Ascometal (60%) et de Vallourec (40%), l'aciérie a été exclue début 2018 du périmètre de rachat d'Ascometal par le groupe suisse Schmolz + Bickenbach, ce qui a mis de facto le sort des salariés en suspens.

 

avec Reuters (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle