Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les principales déclarations de la remise du rapport Sartorius sur PSA

, ,

Publié le

[ACTUALISE] - Via Twitter, avant ou la réunion de ce 11 septembre à Bercy, toutes les parties prenantes au rapport sur l’avenir du constructeur automobile ont réagi au rapport et ont fait part de leurs attentes. Retour avec quelques verbatims recueillies par L’Usine Nouvelle.  

Les principales déclarations de la remise du rapport Sartorius sur PSA © D.R. - PSA

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

Emmanuel Sartorius, relayé par des personnes présentes lors de la réunion avec les syndicats via Twitter

"La crise a touché PSA alors qu’il commençait à développer une stratégie ambitieuse"

"La mondialisation tardive du groupe a retardé la capacité d’autofinancement de PSA. La taille du groupe n’est pas suffisante, ce qui contraint le groupe à avoir une position statique de 8ème mondial, bientôt 9ème".

"Ma mission est totalement indépendante du comité central d’entreprise et vise au diagnostic partagé"

"La question d’Aulnay-sous-Bois versus devra être approfondie en comité central d’entreprise"

"La ré-industrialisation n'a de sens que si des emplois sont créés par des entreprises sur le site Aulnay"

L’alliance avec GM est porteuse d’avenir, s’il y a de vraies synergies, si la R&D est conservée et si la base industrielle est renforcée. Bref, il faut rester très vigilants".

Aline Archambaud, sénatrice de Seine saint Denis, au cours de la réunion

"Nous ne pouvons pas être le département sacrifié"

Tanja Sussest, déléguée du SIA PSA Aulnay (syndicat majoritaire) via Twitter

"Il faut une négociation tripartite. J'explique à Montebourg que chacun doit prendre ses responsabilités pour atteindre l'objectif : 0 salarié à Pôle emploi."

"Montebourg joue de la flûte en bottant en touche pour refuser les réunions tripartites : gouvernement - Direction – OS"

Après discussions avec les organisations syndicales, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a finalement expliqué que cette réunion tripartite aurait bien lieu.

Daniel Goldberg député de Seine St Denis lors de la réunion

"PSA ne devrait pas pouvoir en plus faire une bascule sur le foncier sur le site d'Aulnay"

Jean-Paul Huchon, président du conseil régionale d'Ile-de-France

"Le rapport pointe que la fermeture d'Aulnay n'est pas absolument nécessaire"

Gabriel Artero, Président de la Métallurgie CFE-CGC avant la réunion

"Nous sommes dans l’attente d’une justification économique du plan annoncé par PSA et nous voulons des idées de solutions alternatives pour réduire au maximum le nombre de suppressions d’emplois. Cela concerne tant le site d’Aulnay que celui de Rennes où le bassin d’emplois est plus fragile encore qu’à Aulnay".

Jean-Pierre Mercier, leader CGT à Aulnay-sous-Bois, avant la réunion

"Nous ne nous faisons pas d’illusions. On ne va pas faire dépendre nos vis de simples conclusions d’un rapport".

François Hollande, devant les représentants syndicaux de l'usine du groupe automobile de La Janais

"La volonté qui est la mienne, c'est le sens du dialogue que j'ai eu avec ces représentants, c'est-de-dire que nous devons tout faire pour réduire le nombre de suppressions d'emplois".

"Les pouvoirs publics feront tout pour que nous puissions réduire les suppressions de poste. C'est l'objet de la négociation qui va s'ouvrir ".

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, par communiqué

"J'en appelle à un dialogue social exemplaire et transparent afin d'examiner les différentes options visant à renégocier, reformater et réduire ce plan social"

"Le plan de redressement devra être strictement proportionné à la situation réelle du groupe pour limiter les conséquences négatives sur l'emploi"

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle