Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les poulets de Loué volent au secours de Doux

Publié le

Les poulets de Loué volent au secours de Doux
Doux fait l’objet de deux offres de reprise (ci-dessus, le site de Châteaulin).

Un consortium mené par LDC (volailles de Loué), avec le saoudien Al Munajem et les Volailles de Plouray, a déposé une offre de reprise du volailler Doux (Châteaulin, Finistère). Ensemble, ces repreneurs sauveraient 920 des 1 200 salariés de la filiale du groupe Terrena. L’offre de LDC porte sur l’usine de produits élaborés de volailles située à Quimper (Finistère), dont les 168 salariés seraient tous gardés. à Châteaulin, LDC conserverait 111 salariés et construirait un nouvel outil d’abattage-découpe dédié aux produits alimentaires industriels, un investissement de 55 millions d’euros. La société des Volailles de Plouray propose de reprendre l’abattoir de Doux à Plouray (Morbihan) quand Al Munajem, principal client de Doux au Moyen-Orient, s’engage à exploiter celui de Châteaulin pour le grand export, maintenant 347 postes. Une seconde offre a été déposée par le groupe ukrainien MHP, qui conserverait 285 salariés. L’abattoir de Chantonnay (Vendée) sera fermé quel que soit le repreneur. Les offres seront analysées à partir de début avril par le tribunal de commerce de Rennes (Ille-et-Vilaine). 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle