Les pompes Salmson et Wilo enfin réunis

,

Publié le

Le fabricant françis de pompes Salmson, filiale du groupe allemand Wilo depuis 1984, fusionne avec Wilo France. Les deux marques vont continuer à coexister dans l’Hexagone, mais dans une meilleure harmonie, avec une structure commerciale réorganisée par marchés.

Les pompes Salmson et Wilo enfin réunis © Patrice Desmedt

Il aura fallu l’attendre près de trente ans. La fusion des deux filiales de l’allemand Wilo sera effective le 31 décembre 2013. L’entité juridique nouvellement créée, Wilo Salmson France aura alors intégré Pompes Salmson SAS et Wilo France SAS. Au-delà de l’aspect légal, l’entreprise se sera surtout réorganisée pour jouer au mieux sur ses deux marques tout en évitant les concurrences internes. "Nous travaillons depuis près d’un an au rapprochement des deux marques, explique Gilles Decorte, président de Wilo Salmson France. Longtemps les deux marques ont évolué l’une à côté de l’autre."

Cette longue coexistence des deux sociétés s’explique par la situation particulière de la France, qui réalise le deuxième chiffre d’affaires du groupe derrière l’Allemagne, principalement grâce à Salmson. Cette société française, née en 1890, est bien plus connue dans l’Hexagone que sa maison mère allemande Wilo, une pure ETI familiale (1,187 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 6 900 salariés, 15 sites de production dans le monde) : en 2012, Salmson France a réalisé 245 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre 18 millions pour Wilo France.

Numéro un des pompes dans le secteur du bâtiment résidentiel, Wilo Salmson vise, sur le bâtiment collectif, la place de numéro un des petits circulateurs d’ici trois ans et sur l’eau froide domestique d’ici cinq ans. L’objectif est de mutualiser les ressources des deux anciennes entités. Le personnel qui travaillait au siège de Wilo, au Bois d’Arcy (Yvelines), a déjà rejoint le siège de Salmson à Chatou (Yvelines). Les forces commerciales sont réorganisées par marchés, avec des responsables bi-marques. Ce n’est qu’au niveau des commerciaux de terrain que l’on retrouve la distinction des marques. Cette organisation devrait éviter la concurrence entre les deux marques, que l’on rencontrait inévitablement par le passé. Charge aux responsables de marché de gérer avec tact la situation.

La création de la division Water Management préfigurait la stratégie du groupe : capitaliser sur la notoriété en France de Salmson, tout en s’appuyant sur celle de Wilo à l’international, et choisir la marque la plus appropriée selon les marchés. Dans la gestion de l’eau, à Salmson la distribution standard, à Wilo celle des eaux claires et usées. Dans l’industrie, c’est Wilo qui est à la manoeuvre... sauf exceptions. Dans le bâtiment, les deux marques coexisteront.

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte