Les Pôles de compétitivité sous l'œil du Cese

Le Conseil économique, social et environnemental veut moderniser le fonctionnement des Pôles de compétitivité en distinguant notamment structures nationales et régionales.

Labélisation plus stricte, distinction entre structures à vocation nationale ou régionale, représentation plus importante des PME, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) recommande dans un avis voté le 25 octobre une refonte des Pôles de compétitivité. « Les pôles ont globalement fait preuve de leur utilité en tant qu’écosystèmes territoriaux et outils de coopération », reconnaît le Cese dans le document, qui pointe cependant des « interrogations, des souhaits d’amélioration ou de développement » qui « ne peuvent rester sans réponse, les pôles suscitant toujours beaucoup d’intérêt et d’attentes, notamment de la part des TPE/PME, ainsi qu’en matière de développement de l’emploi ».

Le Cese propose donc de distinguer pôles nationaux et régionaux, « afin d’assurer une meilleure allocation et gestion des moyens financiers ». Ce qui n’est pas forcément du goût des dirigeants du pôle de la plasturgie et des composites, Plastipolis, qui viennent justement, à travers une nouvelle feuille de route, d’afficher leur volonté de rayonner davantage au niveau national. « C’est un sujet récurrent. Il avait déjà été évoqué lorsque le Président de la République était ministre de l’Économie. La régionalisation présente des avantages et des inconvénients. Mais il y aura des choix à faire et les secteurs phares de l’industrie comme l’automobile, la santé, l’aéronautique vont s’imposer au niveau national », réagit Patrick Vuillermoz, le directeur général de Plastipolis. Transversale par nature, la plasturgie risque donc d’en pâtir, même si le Cese écarte tout changement d’appellation et toute minoration du rôle des éventuels futurs pôles régionaux.

Le Conseil économique veut en outre renforcer la présence des PME dans la gouvernance des pôles et inciter ces derniers a davantage collaborer, tant en termes de projets que de partage de bonnes pratiques, pour mieux les impliquer. « Nous ne sommes pas gênés sur ce sujet. Même si dans notre nouvelle gouvernance, nous avons des industriels de grande ou moyenne importance qui se sont impliqués, la majorité de nos interlocuteurs quotidiens sont des PME. Nous en avons par exemple emmené quatre avec nous au salon Fakuma. Notre métier est de conserver le meilleur équilibre entre petits et gros, recherche et industrie, national et régional… », explique Patrick Vuillermoz.

Mais ce qui inquiète le plus le directeur général, ce ne sont pas tant les velléités de réforme du Cese que la volonté supposée de l’État de réduire le flux des subventions. « Jusqu’à présent, les pôles de compétitivité étaient préservés au niveau financier. Mais, avec le report sine die du second, il n’y a eu cette année qu’un seul appel à projet FUI avec un tiers du budget des autres années », s’émeut Patrick Vuillermoz.

Depuis sa création en 2005, Plastipolis a financé 175 projets pour 450 millions d’euros d’investissement R&D.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS