Les pôles de compétitivité doivent désormais mériter leur nom

Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont profité de la 11e journée des pôles de compétitivité pour leur demander de focaliser leur énergie sur les retombées économiques et l'industrialisation. Ils sont reconduits pour trois ans, au moins.

Partager

Les pôles de compétitivité doivent désormais mériter leur nom

Quel succès ! Presque tous les ministres liés à l'économie se sont pressés à la 11e journée des pôles de compétitivité. "Même Alain Rousset, président de l'association des régions de France, est venu nous parler. Nous ne l'avions jamais vu", raconte un directeur de pôle. C'est dire si les pôles de compétitivité, dont l'avenir n'était pas certain peuvent être rassurés. Et de fait, Arnaud Montebourg leur a confirmé leur reconduction pour trois ans, reconductibles. Le FUI (fonds unique interministériel), qui finance les projets collaboratifs, est lui aussi reconduit, mais sur l'épure de l'année 2012, moins riche que les précédentes. Et les fonds de la DGA (direction générale de l'armement) n'y seraient plus inclus.

De l'usine à projets à l'usine à produits

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais Arnaud Mautebourg et Fleur Pellerin leur ont tracé une nouvelle feuille de route pour répondre à l'ambition n°10 du Pacte de compétitivité, de croissance et d'emploi. "La réussite des pôles de compétitivité dans le travail coopératif et l'émergence de programmes de recherche et développement doivent leur permettre d’évoluer vers la création d’usines à produits d’avenir, outils déterminants dans la compétitivité de l'industrie française" , écrivent-ils dans un communiqué.

Fini donc l'usine à projets de R&D : "Les pôles de compétitivité doivent maintenant focaliser leur énergie sur les retombées économiques, l’industrialisation et la diffusion des innovations dans les produits et services", précise encore un communiqué. Le ministre du Redressement productif leur a donc demandé de s’organiser pour mieux convertir leurs projets de R&D en programmes industriels et de travailler plus étroitement avec les filières industrielles du Conseil National de l’Industrie.

Plus de solidarité avec les PME

Fleur Pellerin, la ministre des PME, de l'innovation et de l'économie numérique aurait, elle, insisté sur l'importance d'aider les PME pour l’accès au financement et l’exportation. Elle a également demandé aux directions achat des grands groupes plus de solidarité avec le tissu industriel français.

Reste à mettre cette nouvelle feuille de route en action. Le club des pôles mondiaux doit se réunir le 19 décembre prochain pour en parler.

Pas encore d'arbitrage Paris-régions

Autre confirmation : les Régions seront fortement impliquées dans la gouvernance de cette nouvelle politique. D'où la présence d'Alain Rousset. Mais là, les arbitrages ne semblent pas tout à fait achevés. En revanche, les directeurs de pôles sont repartis persuadés que leurs structures "étaient au cœur des choses". Et apparemment pas question d'en supprimer ou de stigmatiser les moins bons élèves.

D'ailleurs, Arnaud Montebourg aurait préféré plus de délicatesse de la part des sociétés de conseils privées, qui ont réalisé le dernier audit, dans leur communication.

Aurélie Barbaux

Aurélie Barbaux Grand reporter Énergie & industrie durable
Aurélie Barbaux

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS