Les PME courent après les économies

En 2012, 80 % des PME auraient mis en place des démarches d’optimisation des coûts, selon une étude d’Alma Consulting Groupe menée auprès de 211 petites et moyennes entreprises françaises.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les PME courent après les économies

Les économies sont plus que jamais au cœur des préoccupations : l’an dernier, les PME françaises n’avaient été que 72 % à lancer des plans de réduction des coûts. Surtout, la crise ne semble plus être la raison principale de ces initiatives, puisque seules 48 % des entreprises ont mis en place des plans d’économies pour faire face aux difficultés économiques. La première raison évoquée est désormais la recherche de rentabilité (69 % des PME interrogées). Pour Vincent Taupin, président d’Alma Consulting Group, c’est un signe que "les PME, sur les pas des grandes entreprises, considèrent de plus en plus la maitrise des coûts comme un acte de bonne gestion, qui n’est pas systématiquement liée à la crise. C’est une maturité nouvelle en termes de gestion des coûts".

Parmi les principaux leviers sur lesquels les entrepreneurs ont agi, on trouve les frais généraux (73 %), les achats de production (51 %) et l’obtention de subvention (39 %).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des économies supérieures à 30 000 euros

Qu’elles aient été menées en interne ou avec l’aide d’un cabinet de conseil, ces opérations ont été jugées satisfaisantes chez 94 % des entrepreneurs. Sur l’ensemble des PME ayant lancé des plans d’économies, plus de la moitié ont réalisé des gains supérieurs à 30 000 euros (17 % entre 30 000 et 50 000 euros, et 34 % supérieurs à 50 000). Comment ces gains ont-ils été réinvestis ? 47 % des PME ont modernisé leur outil de production, 31 % ont investi en R&D, et elles ne sont que 26 % à avoir profité de ces économies pour rembourser leur dette.

Au final, "les économies sont avant tout un gisement de cash indolore pour les salariés […] que les dirigeants réinvestissent dans leur entreprise pour gagner en compétitivité", conclut Vincent Taupin.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS