Les plates-formes de PSA retenues pour ses 3 projets communs avec GM

PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi que les trois projets communs de véhicules avec General Motors seront tous basés sur une architecture du constructeur français, tandis que les deux groupes se partageront le développement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les plates-formes de PSA retenues pour ses 3 projets communs avec GM

Les deux partenaires ont choisi la Belgique pour détailler la manière dont ils entendent se répartir les rôles sur les programmes industriels sélectionnés dans le cadre d'une alliance qui va fêter bientôt son premier anniversaire.

Les premières voitures issues de cette collaboration doivent être lancées en 2016. Au total, cela correspondra à 3,5 millions de véhicules pour les trois programmes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un porte-parole de PSA a précisé que sur le segment des monospaces et crossovers type Peugeot 3008, Citroën C4 Picasso et Opel Zafira, le développement sera assuré par le constructeur français. Sur le deuxième segment (petits monospaces et crossovers type Peugeot 2008, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva), il sera assuré par Opel, filiale européenne de GM.

Sur le troisième, celui des petites voitures à basse émission type Peugeot 208, Citroën C3 et Opel Corsa, les deux partenaires prévoient un co-développement. Pour cette 3ème programme, la plateforme développée aura pour base celle de l'actuelle 208 de PSA. Des éléments nouveaux seront toutefois apportés pour répondre aux normes de CO2. Cette plateforme deviendra la plateforme modulaire EMP1, qui servira pour la prochaine génération de 208.

Les modèles PSA/GM pourront être fabriqués par PSA en Chine et vendus là-bas, ce sera le cas du C-CUV, le crossover de segment C de Peugeot

Ce partage signifie que des plates-formes PSA pourront à l'avenir être installées dans des usines Opel. Et pour chaque plate-forme installée, il faudra débourser 150 millions d'euros.Le porte-parole du constructeur français n'a pas indiqué où seront produites les voitures ni précisé les retombées de ce partage sur les effectifs d'ingénierie des deux groupes, essentiellement basés en France et en Allemagne.

Pauline Ducamp (avec Reuters)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS