Les pistes de l'IGF pour réduire les dépenses

IGF, cour des comptes… tous les rapports vont dans le même sens. L'Etat va devoir s'attaquer drastiquement à ses dépenses.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les pistes de l'IGF pour réduire les dépenses

Marteler le message pour mieux se faire entendre. En l'espace d'une semaine trois rapports pointent tous la nécessité pour l'Etat de réduire ses dépenses. La semaine dernière, c'était au tour de la commission européenne puis de la cour des comptes d'inciter l'Etat à se serrer la ceinture. Cette fois-ci, c'est un rapport de l'Inspection générale des Finances remis au début de l'année et rendu public par les Echos qui enfonce le clou.

Au niveau des propositions, le rapport de l'IGF vient conforter le rapport de la cour des comptes, dont il reprend en grande partie les pistes évoquées. Mais il précise davantage les propositions et les chiffre.

Pour l'IGF, il va falloir trouver 5 milliards d'euros de dépenses chaque année pour atteindre l'objectif d'équilibre budgétaire en 2016. Compte tenu qu'une partie des dépenses ne peuvent pas être réduites de façon unilatérale par l'Etat – comme la charge de la dette –, l'effort à consentir sur les autres dépenses devrait être de l'ordre de 8 % de baisse annuelle.

Pour trouver les économies, le rapport - consacré uniquement au volet dépenses et qui n'évoque pas la partie recette du budget - identifie quatre grandes pistes : réduire le nombre de fonctionnaires, en appliquant une règle similaire à celle du non remplacement de un fonctionnaire sur deux mais aussi appliquer la modération salariale aux fonctionnaires. En particulier, l'IGF suggère au choix de réduire les primes des agents de catégorie A et B ou geler les avancements d'échelon. La cour des comptes estimait que la masse salariale de l'Etat avait progressé de 0,48 % en 2011, malgré la suppression de 32 000 emplois, "du fait notamment d'un "retour catégoriel" trop important dans certains ministères et de la croissance des heures supplémentaires".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'IGF préconise aussi de réduire les dépenses de fonctionnement de 2,5 % par an, soit une économie de 800 millions d'euros – surtout et s'attaquer aux dépenses d'intervention, en réduisant une partie de 57 milliards d'euros de dépenses avec "le ciblage, la réduction ou encore la suppression de dispositifs".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS