Les pétroliers apprécient la recommandation européenne sur le gaz de schiste

L’Union française de l’industrie pétrolière (Ufip) accueille favorablement la recommandation européenne sur les gaz de schiste qui en autorise l’exploitation sous des conditions minimales de protection environnementale et sanitaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les pétroliers apprécient la recommandation européenne sur le gaz de schiste

Ce mercredi 22 janvier, l’Union européenne a donné un avis favorable à l’exploitation du gaz de schiste, sous condition que les pays membres respectent des "principes communs" de protection sanitaires et de l’environnement. Elle pousse aussi à une complète transparence sur les technologies et produits employés lors des opérations de forage. Cette recommandation a minima déplaît fortement aux associations et élus écologistes.

Du côté de l’industrie pétrolière, on l’accueille favorablement, mais sans crier victoire. "J’interprète ce mouvement comme positif. Contrairement à la France, il n’y a pas une politique du tout ou rien, mais la mise en place de principes minimaux afin de gérer les risques industriels", explique Jean-Louis Schilansky, président de l’Union française de l’industrie pétrolière (Ufip). Mais s’il juge la méthode européenne pragmatique, il précise qu’il faudra être attentif à la traduction de ces recommandations sur le plan opérationnel.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Favoriser la réduction des émissions

"La déclaration de la Commission prouve que le débat n’est pas clos contrairement à ce que certains voudraient croire", ajoute le représentant des pétroliers. Lucide, il n’attend toutefois pas d’effet à court terme en France. "Le débat politique en France est émotionnel et politique. Tant que l’on n’y injectera pas un peu d’objectivité, nous n’avancerons pas. Ce qui pourrait faire bouger les lignes en France, ce sont les résultats chez les pays voisins, en particulier au Royaume-Uni."

L’Ufip est à l’unisson de l’Association internationale du pétrole et du gaz (OGP). Cette dernière juge que l’Europe fait "un pas dans la bonne direction". Elle assure même que l’exploitation du gaz de schiste est cohérente avec les nouveaux objectifs de diminution de 40 % des émissions de CO2 en 2030. "Le gaz est la meilleure ressource de l’Europe (…) pour atteindre rapidement ses objectifs de réduction des émissions de CO2 à coût compétitif par rapport aux autres alternatives", explique Roland Festor, directeur des affaires européennes pour l’OGP.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS