Les pétroliers affirment maîtriser le risque sur les gaz de schiste

Selon le Groupement des entreprises parapétrolières et paragazières, l’industrie pétrolière possède des standards de sûreté suffisamment élevés pour exploiter les gaz de schiste tout en préservant l’environnement. Créer cette industrie en France pourrait générer quelques dizaines de milliers d’emplois en France.

Partager

Les pétroliers affirment maîtriser le risque sur les gaz de schiste

A quelques heures de l’ouverture du débat national sur la transition énergétique ce jeudi 29 novembre, le Groupement des entreprises parapétrolières et paragazières et des professionnels du pétrole et du gaz (GEP-AFTP) est bien décidé à se faire entendre sur la question des gaz de schiste. Son ambition : "lever le voile qui a été mis sur le sujet", annonce Jean Ropers, président du GEP-AFTP. Pour cela, le groupement professionnel a mis en place un groupe de réflexion, dirigé par Pascal Baylocq, qui a rendu publiques ses conclusions ce jour.

Quatre sources de risque ont été identifiées : la pollution des sous-sols, la gestion en eau (chaque fracturation requiert 10 000 à 20 000 mètres cubes d’eau), la composition des fluides de fracturation et les impacts sociétaux. Pascal Baylocq reconnaît l’existence de risques mais "ils sont maîtrisés en suivant les procédures de l’industrie pétrolière", affirme-t-il. Le document du GEP-AFTP décrit ainsi toutes les évolutions techniques récentes, comme le remplacement des produits chimiques dans la fracturation par des composés utilisés dans l’industrie agroalimentaire.

Pascal Baylocq rappelle qu’aux Etats-Unis, les gaz de schiste ont créé 600 000 emplois en 2010 et devraient en soutenir 1,6 million en 2035. "L’exemple américain n’est pas directement transposable à l’Europe. Le droit minier est différent", juge-t-il prudemment. Mais en se fondant sur les retombées de l’exploitation du gaz de Lacq en Aquitaine, qui génère encore actuellement 8 500 emplois, il avance la possibilité de créer "quelques dizaines de milliers d’emplois directs".

"Le temps presse"

Enfin, le comité du GEP-AFTP appelle à la mise en place rapide de la commission d’étude sur les gaz de schiste, prévue par la loi du 13 juillet 2011 qui interdit la fracturation hydraulique en France. Cette loi prévoit aussi des forages expérimentaux afin de mesurer leur impact. Selon le GEP-AFTP, le temps presse. Si la commission était créée en 2013, l’expérimentation interviendrait au mieux en 2015. Avec des résultats positifs, une autorisation d’exploration n’interviendrait pas avant 2020 et l’exploration en 2023. Même en allant au plus vite, les premiers mètres cubes de gaz de schiste de pétrole n’apparaîtront pas avant 10 ans au minimum. Jean Ropers se désole : "Le principe de précaution ne prône pas l’inaction !"

Au-delà de la question des gaz de schiste, on ressent, dans la démarche du groupement, un besoin de la profession de changer son image. "Les ingénieurs du pétrole ne sont pas des gens sans conscience écologique, seulement intéressés par l’argent", s’exclame Pascal Baylocq. "Nos ingénieurs refusent qu’on les considère comme des voyous", ajoute Jean Ropers. Le GEP-AFTP représente 1 100 professionnels et 215 entreprises. Hors compagnies pétrolières (comme Total ou GDF Suez), les adhérents du GEP représentaient 32 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS