International

Les patrons les mieux payés ne seraient pas forcément les plus performants

, ,

Publié le

Document D'après une étude publiée fin août par l'Institute for Policy Studies (IPS), près de 40% des patrons les mieux payés aux Etats-Unis au cours des vingt dernières années ont "mal géré" leur entreprise.

Les patrons les mieux payés ne seraient pas forcément les plus performants © Refracted Moments

Dans sa dernière étude annuelle publiée fin août, l'Institute for Policy Studies (IPS) a voulu évaluer les performances des PDG les mieux payés aux Etats-Unis. Ce think-tank, classé à gauche outre-Atlantique, s'est intéressé aux patrons qui au cours des vingt dernières années ont fait partie des 25 dirigeants les mieux rémunérés selon le classement du Wall Street Journal, soit un panel de 241 patrons.

Trois cas d'échecs professionnels

Pour cette étude, l'IPS a identifité trois cas d'échecs professionnels : un départ contraint (suite à une décision du conseil d'administration par exemple), une forte amende (suite à des affaires de fraude ou de détournement) ou encore une faillite ou un sauvetage de l'entreprise par la puissance publique - et donc par les contribuables américains-, comme ce fut le cas pour un certain nombre de banques comme Goldman Sachs.

Avec ces critères, l'étude estime que 38% des dirigeants ont eu une mauvaise gestion de leurs entreprises. Dans le détail, 8% ont été mis à la porte, 8% ont commis une faute donnant lieu au paiement d'une amende et 22% ont coulé leur entreprise. Les conclusions de l'étude sont résumées dans une courte vidéo consultable ci-dessous.

Explosion des inégalités

Pour mettre fin à ces mauvaises pratiques, l'IPS prône notamment la fin des avantages fiscaux accordés aux hauts-revenus ainsi que la mise en place d'un ratio fixant l'écart maximal de rémunération entre dirigeants et salariés aux Etats-Unis. D'après l'institut ce ratio serait passé de 195 pour 1 en 1993 à 351 pour 1 en 2012.

L'étude complète de l'IPS : "Executive Excess 2013: Bailed Out, Booted, and Busted"

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte