Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Les patrons de PME inquiets pour leur activité en 2012

Frédéric Parisot ,

Publié le

56 % des patrons de PME se déclarent inquiets pour l’activité de leur entreprise en 2012, selon une étude réalisée par KMPG et la CGPME. C’est 12 % de plus qu’en mars dernier.

Les patrons de PME inquiets pour leur activité en 2012 © L'Usine Nouvelle

Les résultats sont plutôt pessimistes, pour cette étude sur le financement des entreprises menée entre mai et juin auprès de 400 PME. Les patrons nourrissent des inquiétudes quant à leur chiffre d’affaires 2012, et se disent même “très inquiets” pour 12 % d’entre eux, soit 8 % de plus que la précédente enquête menée en mars dernier.

Les difficultés qu’ils rencontrent sont principalement liées à des hausses sur les coûts et sur les tarifs des fournisseurs, qui touchent 61 % des dirigeants de PME. Viennent ensuite les baisses de chiffre d’affaires (46 %) et les problèmes de trésorerie et de financement (31 %).

Les besoins en financement augmentent

Si les besoins en financement augmentent, l’accès au crédit se fait de plus en plus difficile. En effet, 68 % des entreprises ont des besoins en crédit, contre 60 % il y a trois mois. Il s’agit tout autant de financer des investissements (42 %, + 6 points) que de combler des déficits en trésorerie (36 %, + 5 points). Face aux banquiers, 73 % des patrons de PME ont constaté des mesures de durcissement des conditions d’accès au crédit. C’est 5 % de plus qu’en mars 2012. Dans les faits, ce durcissement se traduit principalement par une augmentation des frais (47 %, en hausse de 3 %), et par des demandes de garanties supplémentaires (41 %, en hausse de 8 %).

Des préoccupations pour l’économie française, mais pas européenne

Interrogés enfin au sujet de l’économie française, les patrons se déclarent “inquiets” à 86 % (+13 % par rapport à la dernière édition de l’étude), et “très inquiets” à 25 % (+12 %). En revanche, près des trois quarts de ces patrons de PME ne se sentent pas impactés par la situation économique en Europe.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle