LES PARABÈNES PERTURBENT AUSSI LES LABOS

Les 80 laboratoires qui utilisent des parabènes dans la formulation de leur médicament sont sur le gril. Face à l'action des députés qui ont voté une loi pour interdire l'usage des perturbateurs endocriniens (suspectés d'altération de la fertilité), certains laboratoires pourraient s'en sortir en utilisant d'autres formes galéniques, mais la plupart n'ont pas de solution alternative. Et s'ils devaient le faire, il faudrait reprendre à zéro toute la procédure d'autorisation de mise sur le marché ! « Si les risques étaient avérés, les coûts de reformulation des 400 médicaments seraient très élevés », reconnaissent les industriels. Reste que le texte de loi doit encore passer au Sénat. Mais comble de l'incohérence, les résultats de l'étude demandée par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), à laquelle participent six laboratoires, ne seront publiés qu'en novembre 2011... soit après le vote des sénateurs ! Décidément, le temps scientifique et le temps politique se télescopent. L'affaire du médiator est passée par là.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement