Economie

Les ouvriers de l’Ohio, l’une des clés pour la Maison Blanche

, ,

Publié le

En ce début de semaine, Mitt Romney et Barack Obama sont en campagne dans l’Ohio. Souvent présenté comme le plus décisif des "swing states", l’état industriel du Midwest bénéficie d’une attention particulière des deux candidats.

Les ouvriers de l’Ohio, l’une des clés pour la Maison Blanche © D.R.

"Barack Obama a-t-il sauvé l’Ohio ?", s’interrogeait le New York Times le 5 septembre dernier. Vu de France, la question peut sembler anodine. Elle est pourtant au cœur de la campagne présidentielle américaine : depuis 1944, un seul président (Kennedy en 1960) a été élu sans l’emporter dans l’Ohio. Cette année, les 18 grands électeurs de l’état (qui seront attribués au candidat arrivé en tête du vote populaire) font donc à nouveau l’objet de toutes les convoitises.

Or, on l’a dit et répété : partout en Amérique, plus encore dans le Midwest industriel, l’économie est la préoccupation numéro un des électeurs. S’interroger, comme le fait le quotidien new-yorkais, sur la situation économique de l’Ohio et le bilan du président Obama, semble donc une étape nécessaire.

Premier indicateur : l’emploi. Lorsque Barack Obama arrive à la Maison Blanche début 2009, l’Ohio affiche un taux de chômage de 8,6%. Un an plus tard, au plus fort de la crise, près de 185 000 emplois ont été supprimés, dont un tiers dans l’industrie manufacturière. Le chômage atteint alors 10,6%, du jamais vu depuis 1983. Puis la courbe s’inverse, des emplois sont créés. Le mois dernier, le taux de chômage était dans l’Ohio de 7,2%, inférieur de près d’un point à la moyenne nationale (8,1%).

Pour les démocrates, cela ne fait aucun doute : le plan de relance de février 2009 et le sauvetage du secteur automobile un mois plus tard ont relancé l’économie de l’Ohio. Les chiffres semblent leur donner raison : selon le Bureau du travail, le secteur manufacturier a créée plus de 53 000 emplois depuis début 2010. La tendance est d’ailleurs la même dans les autres Etats du Midwest, mais le Michigan (Détroit) étant acquis aux démocrates et l’Indiana aux républicains, c’est sur les terres indécises de l’Ohio que Barack Obama défend son bilan, encore et encore. Le président y est venu plus de 25 fois au cours de son mandat.

Son adversaire républicain n’est pas en reste. Depuis le début de sa campagne, Mitt Romney a en effet effectué 20 visites dans l’Ohio. Avec à chaque fois le même message : la situation économique actuelle n’est pas meilleure qu’il y a quatre ans. "Paul Ryan et moi allons créer 12 millions d’emplois et faire remonter les salaires. Nous ne pouvons nous permettre quatre ans de plus de présidence Obama", a ainsi déclaré hier Mitt Romney à Vandalia, dans l’ouest de l’Etat.

Là où Barack Obama met en avant la baisse du chômage et les créations d’emplois, le candidat républicain insiste en effet sur la diminution des salaires. Selon le Census Bureau, le revenu médian des ménages de l’Ohio a en effet chuté de près de 9% entre 2008 et 2011, passant de 49 027 à 44 648 dollars.

Malgré cela, Barack Obama arrive en tête des sondages depuis plusieurs mois. La dernière enquête, publiée hier par le Washington Post, lui donne huit points d’avance sur l’ancien gouverneur du Massachussetts (52 à 44%).

Pour combler son retard, le candidat républicain mise beaucoup sur le volet énergétique de son programme. L’Ohio est en effet un important producteur de charbon et l’exploitation du gaz de schiste y est en pleine expansion. La semaine dernière, l’équipe de campagne de Mitt Romney a diffusé un spot le montrant devant une rangée de mineurs couverts de suie. Il y accuse Barack Obama de mener "une guerre contre le charbon" à coups de règles anti-pollution. Objectif : courtiser les ouvriers blancs, qui représentent 54% de l’électorat de l’Ohio.

De son côté, Barack Obama s’attache désormais à remobiliser ses électeurs de 2008, en particulier les jeunes. Ce mercredi 26 septembre, il se rend ainsi dans deux Universités publiques du nord de l’Ohio. Il devrait y délivrer un double message : votez pour moi… et votez tôt. Dans l’Ohio, le vote anticipé ouvrira en effet mardi prochain, le 2 octobre.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte