Les opérateurs privés moins efficaces que l’ANPE

Pour retrouver un emploi, mieux vaut un conseiller motivé et expérimenté. Dans ce domaine, les agents de l’Anpe ont mieux fait que le secteur privé en 2007, indique une étude publiée le 6 octobre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les opérateurs privés moins efficaces que l’ANPE

Le rapport de Claude Seibel, rendu public mardi 6 octobre, indique que les cabinets privés obtiennent de moins bons résultats que le service public pour un retour réussi à l’emploi. Si les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, le rapport risque de contrarier le secrétaire d’Etat à l’Emploi, Laurent Wauquiez. Du même coup, il donnera des arguments aux syndicats de Pôle Emploi qui avaient fortement critiqué le choix du gouvernement, à la fin du mois de juillet, de confier l’accompagnement de 320 000 demandeurs d’emplois à des prestataires privés.

Cette divergence d’appréciation intervient alors que la fusion de l’Anpe et de l’Assedic n’est pas aussi aisée qu’il y parait. Pour faire face, les syndicats revendiquent des embauches supplémentaires. Nul doute que le coût de ces embauches a pesé dans la décsion du gouvernement. Pour traverser les épreuves, celui-ci a fait comme un chef d’entreprise : il a externalisé. Cette solution a un avantage : une fois la conjoncture favorable revenue, l’Etat n’aura pas à assumer financièrement les agents qu’aurait recruté Pôle Emploi.

%%HORSTEXTE:%%

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS