Les offres de reprise du Groupe Doux connues le 6 juillet par les délégués du personnel

Les membres du comité central d'entreprise du Groupe Doux sentent que l'issue est proche. Les administrateurs attendent les offres de reprise le 5 juillet et les partenaires sociaux seront informés le lendemain. Le tribunal de commerce de Quimper siègera le 16 juillet pour statuer sur ces éventuelles propositions.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les offres de reprise du Groupe Doux connues le 6 juillet par les délégués du personnel

Les membres du comité central d'entreprise convoqués ce jour au siège social du groupe Doux à Châteaulin (Finistère) mesurent un peu plus l'urgence de la situation. D'après les administrateurs judiciaires, le manque de trésorerie les oblige à aller très vite pour la recherche d'un repreneur.

La date limite pour le dépôt des offres est fixée au 5 juillet. Le lendemain, les membres du Comité central d’entreprise connaîtront les noms des candidats éventuels. Le tribunal de commerce de Quimper a prévu, quant à lui, une audience le 16 juillet et il décidera de la suite à donner à ces acheteurs potentiels. Les syndicats sont très inquiets et craignent une importante restructuration.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Aucun nom n'a encore filtré à propos des entreprises intéressées par le groupe Doux, mais une vingtaine de candidats seraient sur les rangs. Plusieurs identités circulent parmi lesquelles LDC dont on dit qu'il tient la corde, Triskalia, Terrena, Glon Sanders et dans une moindre mesure Duc.

Le projet de plan de continuation d'activité souhaité par Charles Doux semble être écarté par les administrateurs judiciaires. "Ils considèrent, explique un syndicaliste, que le manque quotidien de trésorerie ne permet pas de l'organiser".

Mais la famille Doux n'a pas nécessairement baissé la garde. Elle va très certainement chercher à éviter par tous les moyens une cession rapide de ses actifs. La trésorerie du groupe est tendue, mais elle devrait pouvoir encore tenir quelques semaines", dit-on dans l'entourage du dirigeant.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DOUX
    DOUX
ARTICLES LES PLUS LUS