Les objets connectés made in France orphelins

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les objets connectés made in France orphelins
Charles Foucault
Montebourg doit bouillir. Le passage de Captain Train sous pavillon anglais, le mois dernier, était déjà regrettable. Le rachat par Nokia du champion français Withings [lire ci-contre] l’est encore davantage. Car la France n’a de cesse de se présenter comme un leader mondial des objets connectés. La French Tech a grandi sur cette ambition, et quand des centaines de start-up tricolores arrivent tel un seul homme (un seul homme très bruyant) au CES de Las Vegas, c’est un peu dans les pas de Withings qu’elles marchent. Depuis sa balance connectée lancée en 2009, la petite entreprise d’Issy-Les-Moulineaux (qui n’a jamais communiqué sur sa santé financière) s’est imposée comme pionnière sur ce marché si prometteur. Son président et cofondateur Éric Carreel n’a d’ailleurs[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte