Les nouvelles ambitions internationales d'Alltub

Le spécialiste du tube souple en aluminium a réorganisé son dispositif industriel, au profit notamment de son usine de Saumur (Maine-et-Loire). Il regarde désormais les zones du globe à forte croissance.

Partager
Les nouvelles ambitions internationales d'Alltub

Alltub a parachevé sa réorganisation industrielle, laquelle a occasionné un plan d'investissement de 21 millions d'euros sur 2013 et 2014, dont près de 5 millions d'euros sur le site de Saumur (Maine-et-Loire). Le fabricant de tubes aluminium souples pour l'emballage (crèmes, dentifrice, sauce tomate…) a réparti les six lignes de production de son site de Bondoufle (Essonne), récemment fermé. Deux d'entre-elles ont été transférées dans l'usine de Saumur qui emploie 265 salariés. Celle-ci sera progressivement spécialisée dans les produits pharmaceutiques. Les murs du site de Bondoufle ont été vendus il y a près d'un mois.

Sur les trois ans à venir, Mario Barbero, le président du groupe, annonce 14 millions d'euros d'investissements supplémentaires sur les quatre usines du groupe à Saumur, en Italie, en République tchèque et au Mexique. L'Italie sera davantage focalisée sur l'alimentaire et la cosmétique tandis que la République tchèque sera spécialisée dans la cosmétique. Le Mexique restera multiactivité sur la zone Amérique du Nord.

Se positionner sur les marchés en forte croissance

A l'issue de cette réorganisation, le groupe compte une cinquantaine de lignes de production, quinze à Saumur dont cinq sont disponibles pour absorber de nouveaux marchés. Alltub étant presque uniquement présent en Europe et en Amérique du Nord, l'ambition de Mario Barbero est de prendre position dès 2015 sur les marchés en forte croissance d'Asie et d'Amérique latine par croissance externe. Des dossiers sont en discussion, indique le dirigeant. Dès lors, le groupe pourrait transférer des lignes disponibles sur les sites acquis.

Alltub emploie 1 200 salariés au total pour une production d'un milliard quatre cent millions de tubes en aluminium, dont 52 % pour le cosmétique et 32 % pour la pharmacie. L'entreprise produit également 100 millions d'aérosols et 30 millions de cartouches en aluminium. La société compte 600 clients dans 30 pays et revendique le premier rang mondial avec 11 % de part de marché sur le tube. Les acquisitions, sur un marché très fragmenté, devraient permettre d'accroître cette prédominance.

Cette année, la prévision de chiffre d'affaires se situe entre 114 et 117 millions d'euros, en croissance d'environ 5 % sur un périmètre comparable. L'Ebitda devrait se trouver entre 14 et 15 % du chiffre d'affaires et la dette représente 2,5 fois cet Ebitda. Mario Barbero indique que cette stratégie et le business plan ont été définis en accord avec l'actionnaire, Aurora Resurgence. Ce fonds californien, qui a repris l'entreprise en 2011, a toutefois vocation à céder sa participation à court ou moyen terme.

Emmanuel Guimard

0 Commentaire

Les nouvelles ambitions internationales d'Alltub

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS