Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les nouvelles ambitions de Manitou dans les chariots industriels

, , , ,

Publié le

Le lancement en France du chariot industriel MI concrétise la volonté du fabricant français de se développer dans l’industrie. Conçu par Manitou, fabriqué en Chine par Hancha, le MI est personnalisé et testé à l’usine de Beaupréau (Maine-et-Loire).

Les nouvelles ambitions de Manitou dans les chariots industriels
Chariot Manitou MI à Beaupréau
© P. Desmedt-L'Usine Nouvelle

Manitou veut se développer dans le secteur des chariots industriels. Le fabricant français, bien implanté dans l’agricole et le bâtiment, avait depuis quarante ans un accord de distribution des produits Toyota pour la France. Accord dénoncé par le constructeur japonais et qui a pris fin le 31 décembre 2012. Manitou se trouve donc face à une baisse mécanique de 60 millions d’euros de son chiffre d’affaires en France, qui s’élevait à 343 millions d’euros en 2011 (1,131 milliard dans le monde) et entend rattraper cette baisse dès 2015 avec ses propres produits.

Il vient de lancer sur le marché français la gamme MI, chariot industriel développé par son bureau d’études de Beaupréau (Maine-et-Loire), siège de son activité IMH (Industrial material handling) et fabriqué en Chine par Hancha. Le MI était déjà disponible à l’exportation depuis le printemps 2012 et succédait à un chariot pur Hancha qui n’avait pas rencontré véritablement le succès. Le MI est personnalisé dans l’usine de Beaupréau, avec l’ajout des accessoires demandé par le client. Cette usine fabrique également une gamme de transpalettes, chariots embarqués et chariots à mâts semi-industriels. De 125 employés en 2012, ce site passera au cours de cette année à 145 employés. La division IMH comptera 160 personnes au total, avec les quinze travaillant à Ancenis (Loire-Atlantique) pour la gestion des relations avec les partenaires. En France, Manitou emploie 1 800 personnes au total.

Pour le MI, Manitou a fait le choix d’un produit assez simple, sans informatique embarquée, qui vise le cœur du marché avec des capacités de 1,5 à 3,5 tonnes. Moins cher que les produits sophistiqués de Toyota ou de Fenwick - Linde, il est aussi plus cher de 10 % à 15 % que ses homologues vendus directement par les fabricants chinois et coréens. Manitou met en avant la qualité de son réseau de 42 concessionnaires en France. En cas de problème, c’est l’assurance d’une réparation rapide effectuée par un professionnel qui connaît très bien la marque. Et au moment d’une éventuelle revente, la marque devrait constituer une prime.

Selon les responsables de la division IMH, les ventes du MI depuis son lancement à l’export ont été deux fois plus importantes que les prévisions. Une tendance qui devrait, selon eux, se confirmer en France. Les ambitions restent cependant modestes (500 chariots pour 2013 en France) et la faible présence actuelle de Manitou sur l’industriel permet une croissance forte, sur un marché mondial qui représentait en 2012 près de 950 000 chariots. Le MI sera épaulé en 2014 par une nouvelle génération de ME (électrique), conçu comme lui en France et fabriqué par Hancha. Ensuite, ce sera un modèle thermique plus puissant et un chariot porté à mat rétractable destiné au magasinage.

Emmanuel Guimard et Patrice Desmedt


Usine Manitou Beaupréau
©P. Desmedt-Usine Nouvelle

 

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus