International

Les noix de cajou, pari du président tanzanien

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En rachetant la totalité de la production de noix de cajou, à un prix supérieur, le président tanzanien joue au poker et mise sur un marché qui va suivre. L’anarcade est l’une des principales cultures d’exportation du pays.

Les noix de cajou, pari du président tanzanien © African Cashnut Association

Le président tanzanien John Magufuli a lancé une vaste campagne d’achat de l’ensemble de la production de noix de cajou, depuis la fin octobre, au prix de 3 000 shillings tanzaniens (1,31 dollars) le kilo, soit une hausse de 94 % par rapport au prix proposé par les négociants. Le président a pris cette décision, après la chute des prix en dessous du coût de revient des producteurs.

Pour mener cette opération, il a dissous le Board en charge de la filière, limogé les ministres de l’Agriculture et du Commerce et déployée l’armée pour acheminer les cargaisons de noix dans des zones de stockages.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte