Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les mouches de NextAlim transforment les déchets

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

Les mouches de NextAlim transforment les déchets

Elle s’appelle black soldier fly, et pourrait bien révolutionner le marché de l’alimentation animale. C’est ce qu’espère NextAlim, start-up fondée en 2014, dont l’ambition est de valoriser les matières organiques grâce aux larves de cette mouche. Son idée ? Créer, à travers les territoires, des unités d’élevage de larves se nourrissant de déchets alimentaires : invendus de la grande distribution ou de l’agriculture, ou chutes de production de l’agroalimentaire. Puis transformer les déjections de mouches en fertilisants bio, tandis que les protéines issues des asticots peuvent donner des fibres intéressantes dans la composition des aliments pour animaux, assure Jean-François Kleinfinger, le cofondateur et président de NextAlim. À partir des résultats de son laboratoire-prototype à Poitiers (Vienne), NextAlim a convaincu des partenaires d’investir plus de 10 millions d’euros dans son projet, nommé Cyclaprove, et soutenu par le programme d’investissements d’avenir. Et elle vient de boucler une levée de fonds auprès de Suez Ventures (le fonds d’investissement de Suez dédié aux nouvelles technologies de l’eau et des déchets), le fonds de la région Nouvelle Aquitaine Dynalim et d’autres industriels comme nutri.Ciab. Il financera ainsi le démarrage l’an prochain de sa première unité industrielle, qui pourrait produire jusqu’à une quinzaine de tonnes d’insectes par jour. NextAlim espère multiplier ce type d’unités, des voies de valorisation complémentaires des solutions actuelles de méthanisation et de compostage. Et tirer parti de « synergies commerciales et opérationnelles » avec ses nouveaux actionnaires pour devenir « un des leaders de la production de protéines à partir d’insectes », et participer au développement de cette filière en France, aux côtés d’autres start-up comme Ynsect. 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus