LES MODEMS POUR MACHINE INTERCHANGEABLES À VOLONTÉ

Hassan Meddah ,

Publié le

Avec sa gamme Xtract, la PME Telecom Design propose un module de communication extractible

Sur le marché très encombré des modems de communication pour machine, Telecom Design entend bien se différencier de ses concurrents. Bon nombre de PME se sont en effet positionnées sur un segment en croissance de 30 % par an avec des produits qui permettent aux machines (terminaux de paiement, distributeurs automatiques, centrales d'alarmes...) de communiquer avec un réseau. La société de Gradignan (Gironde), quant à elle, a mis sur le marché les premiers modems extractibles : une vraie rupture technologique.

Le produit, constitué de deux parties, repose sur une conception originale. La partie mâle du connecteur se présente sous la forme d'une cartouche (un peu plus petite qu'un bâton de rouge à lèvres) qui s'insère dans la partie femelle incorporée dans la machine. Toute l'électronique assurant la communication entre machine et réseau est intégrée dans la cartouche, qui s'insère et s'extrait à volonté. « Il nous a fallu plus de deux ans pour développer ce système », explique Benoît Maurel, le P-DG de Telecom Design. Cette technologie est protégée par plusieurs brevets.

De quoi donner un coup de vieux aux modems classiques sous forme de cartes électroniques directement intégrées dans la machine au moment de sa fabrication, sources de problèmes potentiels pour les utilisateurs. En cas de panne de la carte de communication par exemple, il faut ouvrir la machine et intervenir sur la carte au risque de l'abîmer, ou renvoyer carrément l'appareil chez le fabricant d'origine, ce qui entraîne une indisponibilité.

Des cartouches pour tout type de réseau

Créée en juillet 2000, Telecom Design tire aussi parti de son savoir-faire acquis sur ce marché où elle a vendu plus d'un million de modules. La société produit ainsi des cartouches permettant de se brancher à tout type de réseau (filaire, GSM, informatique, sans-fil...). De quoi faciliter la vie d'un gestionnaire de parcs de machines. « Un client peut avoir besoin de connecter ses machines sur différents types de réseaux (RTC, mobile, DECT, WiFi...). Lorsque le modem était enfoui dans la machine, il devait connaître la répartition des machines à équiper par type de réseau au moment de la commande. Avec notre solution, il peut choisir la connectique au dernier moment. Le gestionnaire n'a plus à immobiliser des machines coûteuses, mais de simples cartouches d'une valeur de 10 à 20 euros », explique Benoît Maurel.

Pour imposer son innovation, la PME - qui a réalisé 7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2005 et emploie 15 salariés - devra convaincre ses grands clients : sa technologie Xtract ne répond à aucun standard du marché. « Nous nous adressons à de gros industriels comme Thales, Neopost, Sony... Le rapport de taille nous est très défavorable. Cependant, le fait d'être coté en Bourse rassure nos clients. Leurs premiers retours sont très favorables », indique Benoît Maurel. Le P-DG devra peut-être leur apporter plus de garanties et licencier sa technologie à ses concurrents. Telecom Design joue gros. Le marché des modems communicants est promis à un bel avenir avec plus de 500 millions de machines à équiper au niveau mondial d'ici à 2010.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte