Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les mobiles plongent Asus dans le rouge, avec ses pires résultats en six ans

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Avec le décrochage de 45% de ses ventes de mobiles au quatrième trimestre 2018, le taïwanais Asustek Computer voit ses résultats  2018 tomber à leur niveau le plus bas en six ans. Et le recul de ses PC n’arrange pas la situation. L'année 2019 s'annonce de mauvais augures.  

Les mobiles plongent Asus dans le rouge, avec ses pires résultats en six ans
Stand d'Asus au salon de l'informatique Computex 2018 à Taipei, Taîwan
© Asus

C’est une année noire pour Asustek Computer. Le constructeur informatique taïwanais, qui commercialise ses PC, tablettes, mobiles, objets connectés, cartes mères et autres composants sous la marque Asus, affiche en 2018 un chiffre d’affaires en recul de 10% à 11,43 milliards de dollars, un bénéfice d’exploitation en plongeon de 78% à 90 millions de dollars et un bénéfice net en chute de 73% à 137 millions de dollars. Ce sont ses plus mauvais résultats en six ans.

Dévalorisation de la marque de 15%

La cause réside principalement dans les mobiles. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires de cette activité s’est effondré de 30% à 1,2 milliard de dollars. Le décrochage est particulièrement violent au quatrième trimestre 2018 où la dégringolade atteint 45%, obligeant la société à inscrire une charge de dépréciation d’actifs de près de 200 millions de dollars. Résultat : le groupe, qui compte environ 6 300 personnes dans le monde, plonge dans le rouge au quatrième trimestre 2018 avec une perte nette de 91,4 million de dollars, contre un bénéfice net de 131,3 millions de dollars au quatrième trimestre 2017. Cette détérioration entraîne une dévalorisation  de la marque de 15%.

"Asus devient un acteur minuscule dans les smartphones, avec des modèles et des canaux de distribution limités dans le monde, explique à L’Usine Nouvelle Neil Mawston, analyste au cabinet Strategy Analytics. Son activité dans ce domaine n’a pas cessé de décliner ces dernières années. Il avait espéré vendre des smartphones via ses canaux de distribution de PC et percer sur les marchés des entreprises et du grand public, mais cela s’est avéré plus difficile que prévu. La région où il est le plus fort est aujourd'hui l'Asie. Il reste peu présent en Europe occidentale, en raison de son arrivée tardive sur ce marché et de ses difficultés à entrer chez des grands opérateurs télécoms comme Orange."

Restructuration de l'activité dans les mobiles

Après avoir  atteint un pic de 20,2 millions d’unités en 2015, ses livraisons de smartphones n’ont pas cessé de décliner pour tomber à 12,8 millions en 2018 selon Strategy Analytics. "L'activité de smartphones d'Asustek a eu du mal à se développer ces trois dernières années et son chiffre d'affaires a continué de se dégrader en 2018, se contractant de 30% par rapport à 2017, dans un marché très concurrentiel", constate Allen Cheng, analyste financier chez Morningstar.

La société a décidé de restructurer cette activité avec l’objectif d’achever sa transformation au premier semestre de 2019. Une action saluée par Allen Cheng. "Nous pensons que cela est une bonne chose, estime-t-il. La stratégie de la société est de se focaliser sur les utilisateurs avancés de PC, en particulier dans le secteur des jeux vidéo. La direction s'attend à une reprise de ses mobiles au deuxième semestre de 2019 et souhaite amener cette activité à la rentabilité dans trois ans. Nous pensons qu’y parvenir sera un sacré défi, car Asustek n’a pas d’avantage concurrentiel sur ce marché compliqué. Nous voyons son chiffre d'affaires dans les mobiles diminuer de 7,4% par an en moyenne au cours des cinq prochaines années."

Repositionnement dans les PC

Les PC, qui représentent 70% du chiffre d’affaires total, n’ont pas pu amortir le choc. Selon Gartner, les livraisons d’Asus sont tombées de 17 millions de machines en 2017 à 15,3 millions en 2018. Asus cède sa cinquième place mondiale à son compatriote Acer et rétrograde à la sixième. "Ce recul résulte d’un repositionnement sur le marché, explique à L’Usine Nouvelle Bruno Lakehal, analyste au cabinet Gartner. Comme les autres cadors du marché, Asus tend à déserter le segment d’entrée de gamme, où la bataille des prix fait rage, pour se repositionner sur les segments de PC à plus fortes marges."

L’année 2019 s’annonce sous de mauvais augures. "Le chiffre d’affaires et le bénéfice d’exploitation diminueront respectivement de 10% et 28,5% en 2019, alors que le revenu des PC, des composants et des mobiles baissera de 8%, 10% et 30%, prévoit l’analyste financier de Morningstar. À moyen terme, nous prévoyons une baisse de 1,5% et 5% par an du chiffre d’affaires total et du bénéfice d'exploitation au cours des cinq prochaines années, tandis que la marge brute et la marge d’exploitation devraient se situer en moyenne à 14% et 3,9%. " Tristes perspectives !

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle