Les mobiles de Lenovo sortent de 16 trimestres consécutifs dans le rouge

Pour la première fois depuis le rachat de Motorola Mobility en 2014, les mobiles de Lenovo retouvent la profitabilité. Au quatrième trimestre 2018, ils passent au vert après 16 trimestres consécutifs dans le rouge. Mais l’ardoise approche les 2,85 milliards de dollars en cinq ans et le redressement reste fragile.

 

Partager
Les mobiles de Lenovo sortent de 16 trimestres consécutifs dans le rouge
Moto, l'une des marques des mobiles de Lenovo

Est-ce la fin du calvaire de Lenovo dans les mobiles ? Le PDG du groupe Yang Yuanqing l’espère. Au quatrième trimestre 2018, le constructeur chinois, qui compte 54 000 personnes, voit cette activité ô combien compliquée passer au vert après 16 trimestres consécutifs dans le rouge. Elle affiche un bénéfice d’exploitation de seulement 3 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de dollars, contre une perte d’exploitation de 124 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 2,1 milliards de dollars un an auparavant. C’est la première fois qu’elle est à nouveau profitable depuis le rachat de Motorola Mobility à Google en octobre 2014 pour 2,9 milliards de dollars, la plus grande acquisition du groupe.

Perte de 285 millions de dollars en 2018

Mais le redressement reste fragile. Sur l’ensemble de l’année 2018, l’activité demeure toujours dans le rouge avec une perte de 285 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 6,26 milliards de dollars, contre une perte de 502 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 7,67 milliards de dollars en 2017, selon les calculs de L’Usine Nouvelle. En cinq ans, elle affiche une perte cumulée de 2,85 milliards de dollars. C’est plus que la perte de 2,5 milliards de dollars des mobiles de LG Electronics sur la même période, mais c’est moins que celle de 3,4 milliards des mobiles de Sony.

Depuis deux ans, Lenovo ne publie plus le nombre de smartphones écoulés chaque trimestre. Selon le cabinet Counterpoint, ses livraisons ont chuté de 49,9 millions d’unités en 2017 à 38,3 millions en 2018. Il a malgré tout réussi à réduire la perte de moitié sur l’ensemble de l’année 2018 et à ramener l’activité à la rentabilité au quatrième trimestre 2018. Un résultat que Yang Yuanqing attribue à sa stratégie de réduction des coûts, de simplification de la gamme de produits et de recentrage sur trois marchés clés : l’Amérique du Nord, l’Amérique Latine et la Chine. C’est cette stratégie qu’il entend poursuivre pour conforter son redressement.

Evolution favorable dans les datacenters

Mais Lenovo doit enterrer définitivement l’ambition caressée en 2014 de devenir le leader chinois des mobiles. Il doit se contenter d’un rôle de deuxième catégorie derrière ses compatriotes Huawei Technologies, Xiaomi, Oppo et Vivo. En 2018, il pointe à la huitième place mondiale comme en 2017, derrière Samsung Electronics, Apple, Huawei Technologies, Oppo, Vivo et LG Elecronics, selon Counterpoint.

Ce n’est pas la seule bonne nouvelle pour Yang Yuanqing. L’activité datacenters, formée principalement par les serveurs X86 rachetés à IBM en octobre 2014 pour 2,1 milliards de dollars, connaît également une évolution favorable. Certes, elle reste toujours dans le rouge avec une perte de 242 millions de dollars en 2018. Mais le déficit a été réduit de moitié par rapport à 2017 et le chiffre d’affaires a bondi de 49% à près de 6 milliards de dollars. Ce qui laisse entrevoir un passage au vert au cours de l’année 2019. A force de patience, Yang Yuanqing est en train de réussir son pari de diversification même si les PC continuent à représenter plus des trois quarts du chiffre d’affaires total.

Les chiffres clés de Lenovo en 2018

Effectif : 54 000 personnes

Chiffre d’affaires : 49,92 milliards de dollars (+14,6%)

Bénéfice d’exploitation : 1005 millions de dollars (360 millions de dollars en 2017)

Bénéfice net : 395 millions de dollars (423 millions de dollars en 2017)

Répartition du chiffre d’affaires en 2018: PC et objets connectés (75,5%), mobiles (12,5%), équipements de datacenters (12%)

Ventes de produits

38,3 millions de smartphones (49,9 millions en 2017)

8,8 millions de tablettes (10,3 millions en 2017)

58,5 millions de PC (54,7 millions en 2017)

 

Sources : Counterpoint, Gartner, Strategy Analytics et L’Usine Nouvelle

0 Commentaire

Les mobiles de Lenovo sortent de 16 trimestres consécutifs dans le rouge

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS