Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Les missions du député François Brottes à la tête de RTE

Ludovic Dupin , ,

Publié le

A partir du 1er septembre, François Brottes remplacera Dominique Maillard à la tête de RTE. Expert énergie de François Hollande, le nouveau Président devra mener à bien le vaste programme d'investissements en cours chez la filiale d'EDF.

Ce mardi 18 août, la nomination de François Brottes, député PS de l'Isère, à la présidence de RTE (réseau de transport électrique) a été officialisée au Journal officiel. Annoncée par le gouvernement fin juillet, la désignation d'un député à la tête d'une entreprise publique - RTE est filiale à 100 % d'EDF -  est rare. Mais force est de constater que François Brottes est un très bon connaisseur des sujets énergétiques.

Monsieur Energie de François Hollande

Lors de la campagne présidentielle de 2012, François Brottes était le conseiller énergie du candidat François Hollande. Et depuis l'élection, il a gardé une forte influence sur la tête de l’exécutif. En particulier pour l'élaboration de la loi de transition énergétique tout juste promulguée. En tant que Président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, il a mené de nombreux travaux sur la filière nucléaire et sur les tarifs de l'électricité. Il a également réalisé les auditions des nouveaux patrons d'EDF et d'Areva.

Cette expertise ne sera pas de trop pour mener à bien les différentes missions de RTE, dirigée depuis 10 ans par Dominique Maillard, atteint par la limite d'âge. François Brottes devra prendre en charge le vaste programme d'investissements en cours, qui atteint 1,5 milliard d'euros en 2015, afin d'améliorer le réseau et les interconnexions européennes. Le but est de sécuriser l'approvisionnement de la France et d'accroître les exportations d'électricité qui rapportent plusieurs milliards d'euros chaque année.

Protestations de l'opposition

Autre chantier : l'accompagnement de la mise en place de la loi de transition énergétique et ses fortes ambitions en matière d'accroissement de la production d'énergie renouvelable. Une transformation qui imposera d'améliorer la qualité des réseaux et de les rendre plus intelligents. RTE doit aussi assurer le déploiement du mécanisme de capacité et une rétribution pour les centrales électriques indispensables à l'équilibre du réseau lors des pointes extrêmes de consommation.
François Brottes prendra ses fonctions officiellement le 1er septembre. Il sera remplacé à l'Assemblée nationale par son suppléant Pierre Ribeaud. Bien entendu, cette procédure soulève des protestations sur les bancs de l'opposition. Elle dénonce l'absence de législative partielle. 

Ludovic Dupin
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle