L'Usine Aéro

Les meilleures innovations de 2015 : la nouvelle conquête spatiale

Pierre Monnier ,

Publié le

2015 a été riche en innovations. En cette fin d’année, L’Usine Nouvelle a sélectionné les projets qui ont marqué cette année. Aujourd’hui, la course au lanceur spatial réutilisable.


SpaceX et Blue Origin sont lancés dans la course au lanceur réutilisable. (Crédits - US Air Force)

 

Les deux principaux concurrents dans la nouvelle course spatiale sont SpaceX, dirigée par Elon Musk, et Blue Origin, dirigée par Jeff Bezos. Les deux sociétés se sont lancées à la conquête d'une innovation qui pourrait permettre de réaliser de grandes économies dans le secteur de l'aérospatial : la fusée réutilisable. En fin d'année, Jeff Bezos, également à la tête du géant d'internet Amazon, a frappé les esprits en réussissant l'exploit de faire décoller sa fusée, le New Shephard, puis de la faire atterrir verticalement, une première mondiale.

De son côté, Elon Musk, célèbre pour sa firme de voitures électriques Tesla, semblait perdre pied dans le spatial. En avril, un Falcon 9 était passé tout près de l'exploit en réussissant à se poser verticalement, mais l'engin s'était ensuite écroulé avant d’exploser. Durant l'été, une nouvelle explosion avait eu lieu, cette fois quelques instant après son décollage. Ce nouvel échec avait poussé SpaceX a déprogrammer plusieurs vols de fin d'année. Le businessman s'est bien rattrapé pour finir 2015 en beauté. Le 21 décembre, en réussissant à faire atterrir le premier étage de son lanceur sans accroc, SpaceX égale la performance de son concurrent. Les deux hommes devront réitérer l'exploit en 2016 afin de pouvoir réussir leur pari du lanceur réutilisable.

Nouveau trublion dans le domaine aérospatial, Rocket Lab. La start-up basée à Los Angeles et financée, entre autres par Lockheed Martin, a présenté en avril le moteur-fusée de son futur lanceur low-cost Electron. Baptisé Rutherford, c'est le premier moteur-fusée dont tous les principaux composants sont imprimés en 3D.

Grâce à cette fabrication, le Rutherford est plus léger et peut-être créé en seulement trois jours, contre un mois pour les méthodes traditionnelles. En outre, Peter Beck, le président de Rocket Lab, a même lancé cet été un site afin que ses clients puissent réserver une place pour leur satellite dans les différents types de vols proposés. Rocket Lab souhaite ainsi organiser des mises en orbites à moindres coûts, une sorte de compagnie spatiale low-cost en somme.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte