Les médicaments génériques en « état d’urgence »

C'est le constat du Gemme, annoncé lors de ses vœux pour 2020.

Partager
Les médicaments génériques en « état d’urgence »

« Pour les médicaments génériques, l’année 2018 a été molle et l’année 2019 atone ». C’est sur ce constat que Pascal Brière, vice-président des affaires économiques et hôpital du Gemme et président de Biogaran, a entamé la présentation des vœux 2020 du Gemme.

L’année écoulée a en effet été marquée par une faible progression en volume (1,3 %) et en valeur (0,9 %), or « pour survivre, les industriels ont besoin de volume », a souligné Pascal Brière. Rappelant l’importance des génériques pour faciliter l’accès au soin et pour lutter contre les ruptures, le Gemme a ainsi dénoncé la pression constante exercée sur les prix qui constitue « une menace grandissante pour l’industrie » et « fragilise l’équilibre économique du secteur ».

En outre, le Gemme a également appelé à « la publication rapide de l’arrêté ministériel permettant l’exclusion des spécialités de moins de 24 mois de commercialisation du périmètre de la base unique du remboursement ». En cause, la mise en œuvre, sans réel accompagnement, de l’article 66 de la LFSS, qui se révèlerait « contre productive non seulement pour l’industrie du générique mais aussi pour tout le secteur ».

Pour le Gemme, les points positifs sont à aller chercher du côté du marché des biosimilaires, qui a connu une forte progression en 2019 (+ 55 %), mais dont le poids reste encore « trop faible ». « Nous sommes très en deçà des objectifs : 2 molécules seulement sur 13 disponibles atteignent l’hôpital, et 1 sur 9 en ville », a indiqué Christophe Delenta, vice-président biosimilaires du Gemme et directeur général de Sandoz. Pour y remédier, le Gemme propose que l’expérimentation lancée par l’arrêté du 12 février 2019, pour inciter à la prescription hospitalière de biosimilaires délivrés en ville soit étendue.

Une condition indispensable pour « atteindre l’objectif de 80 % de pénétration des médicaments biosimilaires sur leur marché de référence d’ici à 2022 », a déclaré Christophe Delenta.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS