Les mauvaises surprisesdu Budget

Partager

Les mauvaises surprisesdu Budget



Le projet de loi de finance, présenté le 21septembre, rassurera à n'en pas douter les marchés financiers. Mais il provoque déjà des grincements de dents du côté des chefs d'entreprise. Pour assurer le financement des lois quinquennales tout en procédant à une réduction du déficit de l'ordre de 25milliards de francs, le gouvernement s'est livré, malgré des hypothèses économiques plutôt favorables (voir tableau), à un numéro de corde raide. Ce qui l'a notamment conduit à proposer de relever le plafonnement de la taxe professionnelle (4% de la valeur ajoutée dégagée par les entreprises, contre 3,5% précédemment). La mesure, qui représente une économie budgétaire de 3,6milliards de francs, a surtout pour objectif de contenir la charge de l'Etat, au titre du plafonnement de la TP: celle-ci, explique-t-on dans l'entourage de Nicolas Sarkozy, aurait atteint 26,5milliards de francs l'an prochain, contre 2,5milliards en 1988. Seulement voilà, la charge supplémentaire pour les entreprises serait de l'ordre de 5milliards de francs! Ce qui a déclenché aussitôt l'ire patronale. D'autant que les taxes sur les carburants -"supportées à 50% par les entreprises", indique-t-on à Bercy - vont s'alourdir.







USINE NOUVELLE - N°2471 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS