Les marchés prudents après l'accord sur la Grèce

LONDRES/PARIS (Reuters) - La tendance boursière des valeurs bancaires européennes s'est retournée à la baisse vendredi en milieu d'après-midi, les investisseurs préférant prendre leurs bénéfices avant le week-end en raison des craintes relatives à l'exécution du plan d'aide à la Grèce conclu la nuit dernière.

Partager

Après avoir enregistré la veille sa plus forte hausse sur une séance depuis janvier, avec un gain de 4%, l'indice Stoxx des valeurs bancaires européennes reculait de 0,27% vers 15h00 GMT.

Parmi les banques européennes les plus exposées à la dette grecque, UniCredit et BNP Paribas perdaient respectivement 3,84% et 0,14%.

Le nouveau plan d'aide à la Grèce approuvé jeudi par les dirigeants de la zone euro représente quelque 159 milliards d'euros, dont un tiers - 50 milliards - sera issu d'une contribution volontaire du secteur privé via des opérations d'échange d'obligations (37 milliards) et de rachats de titres (12,7 milliards).

Les groupes financiers devront probablement déprécier la valeur des obligations grecques qu'ils détiennent, peut-être de 21%, remarque Thorsten Wenzel, analyste chez DZ Bank.

"Pour les banques, l'accord n'est pas pire que ce que l'on craignait. Les analystes avaient déjà intégré une perte partielle et le chiffre d'une vingtaine de milliards d'euros de perte globale qui circule ne va pas les déstabiliser", commente Pierre Flabbée, analyste chez Kepler Capital Markets.

"Ce qui compte c'est de savoir si les marchés vont considérer que l'accord apporte une réponse de fond à la crise de l'euro. Il y a des progrès en substance, avec l'extension du domaine d'intervention du FSEF, mais pas dans les montants engagés."

La situation de défaut déclarée par les agences de notations sur la Grèce pourrait aussi avoir des conséquences difficiles à prédire, en dépit de l'engagement des Etats à fournir à la Banque centrale européenne (BCE) les garanties nécessaires pour qu'elle puisse poursuivre ses opérations de financement.

L'agence Fitch Ratings a d'ores et déjà annoncé qu'elle allait placer la note d'émetteur de la Grèce en défaut partiel provisoire.

Mais le plan d'échange ou de rachat volontaire de dette grecque dans le cadre d'un plan de sauvetage plus large ne déclencherait pas d'événement de crédit ou le paiement des CDS, a précisé vendredi un conseiller de l'ISDA.

L'EURO RECULE, LES RENDEMENTS GRECS SE STABILISENT

L'euro reculait sur le marché des changes autour de 1,4340 dollar vers 14h30 GMT après avoir bondi la veille à un plus haut de deux semaines à 1,4440.

Les obligations grecques, irlandaises et portugaises progressaient vendredi en réaction au nouveau plan d'aide de la zone euro et du FMI.

Les rendements de l'emprunt grec à 10 ans sont passés sous la barre des 15%, amplifiant leur recul amorcé la veille lorsqu'ont été dévoilés les premiers détails du plan.

Les rendements du papier grec à deux ans progressaient légèrement en fin d'après-midi autour de 28,48%, après avoir reculé plus tôt dans la journée autour de 26,9%. Ils restent cependant bien loin des 40% qu'ils avoisinaient encore mercredi, à la veille du sommet de la zone euro.

Par ailleurs, les rendements de la dette italienne à dix ans et de son équivalent espagnol avançaient légèrement en fin d'après-midi, évoluant respectivement autour de 5,4% et 5,77%.

"Les Européens ont apporté une réponse structurelle forte à la crise de la dette et au risque de transformation en crise bancaire", commente François Duhen, stratégiste CM-C.

"L'enjeu maintenant est de savoir combien de temps ces annonces vont faire effet et comment s'assurer de leur crédibilité afin de dissuader les spéculateurs de poursuivre leurs attaques contre la zone."

Steve Slater, Myles Neligan, Julien Toyer, Alexandre Boksenbaum-Granier, Juliette Rouillon, Catherine Monin et Natalie Huet pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS