Les manifestations du 1er mai marquées par la désunion des syndicats

Les syndicats français ont manifesté dans la désunion jeudi 1er mai, à l'occasion de la Journée de solidarité internationale des travailleurs, pour dénoncer comme la CGT et FO la "politique d'austérité" du gouvernement et réclamer, telle la CFDT, des engagements du patronat contre le chômage.

Partager
Les manifestations du 1er mai marquées par la désunion des syndicats

Les organisations syndicales, qui avaient déjà défilé séparément en 2013 après quatre ans de mobilisation unitaire sous Nicolas Sarkozy, ont ce jeudi 1er mai 2014 affiché leurs divergences sur le plan d'économies de 50 milliards d'euros approuvé mardi par les députés et le "pacte de responsabilité" qui prévoit 30 milliards d'euros d'allègements de charges au profit des entreprises.

Le "bloc réformiste", emmené par la CFDT et l'Unsa, a organisé un rassemblement sous le signe de l'Europe en fin de matinée à Paris, place de la Bataille de Stalingrad, en présence de quelque 200 militants. Le "bloc contestataire" - CGT, Force ouvrière, FSU, Solidaires - a défilé pour sa part dans l'après-midi entre la place de la Bastille et la place de la Nation. Quelque 300 manifestations se sont par ailleurs déroulées en province.

Au total, près de 100 000 personnes ont manifesté jeudi dans toute la France à l'occasion du 1er mai, selon des chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police de Paris. La CGT a de son côté avancé le chiffre de 210 000 manifestants.

Après Paris, 15 500 personnes selon la police, les plus fortes mobilisations ont été enregistrées à Bordeaux, 4 000 personnes, à Toulouse, 2 800, à Lyon, 2 700, et enfin à Marseille, avec 2 400 personnes recensées dans les cortèges du 1er mai.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS