L'Usine Aéro

Les livraisons de Boeing ont chuté en septembre avec de nouvelles annulations pour le 737 MAX

, , , ,

Publié le , mis à jour le 14/10/2020 À 07H52

Livraisons en baisse, absence de nouveaux contrats, annulations de commandes... Les activités de Boeing dans l'aéronautique ont continué de se replier en septembre.

Les livraisons de Boeing ont chuté en septembre avec de nouvelles annulations pour le 737 MAX
Le modèle 787 représente la majorité des livraisons de Boeing en septembre.
© Boieng

Boeing reste embourbé dans la crise du transport aérien. Le constructeur aéronautique américain a dévoilé mardi 13 octobre ses données mensuelles de livraisons et de commandes. En septembre, l'entreprise n'a livré que 11 avions, un nombre en chute de 56 % par rapport à septembre 2019. En parallèle, l'avionneur continue d'enregistrer des annulations de commandes pour son modèle 737 MAX.

Des livraisons en baisse par rapport à août

À l'inverse d'Airbus, Boeing n'a pas profité de la rentrée pour redresser ses expéditions. En août, l'avionneur américain enregistrait 12 livraisons. Parmi les 11 livraisons du mois de septembre, on retrouve sept 787, un 737NG en configuration P-8 (pour des missions de patrouille maritime) et trois avions-cargos. Les livraisons représentent une donnée importante dans le secteur aéronautique car les constructeurs reçoivent une majeure partie de leur paiement lorsque les compagnies aériennes prennent possession de leur avion.

Malgré ces livraisons en baisse, Boeing a connu des mois plus difficiles en 2020. Aux mois de mai et juillet, l'avionneur n'avait livré que quatre appareils.

Zéro commande en septembre

Comme Airbus, Boeing n'affiche aucune nouvelle commande en septembre. L'entreprise fait état de trois nouvelles annulations pour son 737 MAX. Ces désistements portent le nombre total de commandes annulées, y compris celles où les acheteurs ont converti le 737 MAX en un modèle différent, à 436 depuis le début de l'année 2020. Boeing relativise ces annulations qui lui permettront, selon lui, de préserver la valeur des appareils et de mieux gérer le calendrier de livraisons pour les autres clients du 737 MAX.

Cet état des lieux mensuel montre tout de même que les défauts de qualité sur le 787 Dreamliner continuent d'entraver les efforts de Boeing pour se doter d'une solution commerciale alternative au 737 MAX, un modèle interdit de vol à travers le monde à la suite de deux catastrophes aériennes ayant fait au total 346 morts. Après de longs mois de travaux pour modifier le 737 MAX, Boeing pourrait obtenir en novembre une nouvelle autorisation de vol aux États-Unis pour son modèle best-seller.

"Nous prenons des mesures pour redimensionner, remodeler et transformer notre entreprise afin de préserver les liquidités, de nous adapter à la nouvelle réalité du marché et de nous assurer que nous appliquons les normes de sécurité et de qualité les plus élevées, tout en positionnant notre entreprise pour qu'elle soit plus résistante à long terme", commente dans un communiqué Greg Smith, directeur financier de Boeing. "Notre portefeuille diversifié, qui comprend nos services gouvernementaux, nos programmes de défense et nos programmes spatiaux, continue d'offrir une certaine stabilité", ajoute-t-il.

Avec Reuters (Eric M. Johnson, version française Laura Marchioro)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte