Quotidien des Usines

Les laboratoires Anios investissent 21 millions d’euros dans leurs établissements lillois

, , ,

Publié le

Leaders en France et en Europe sur le marché de la désinfection, les laboratoires Anios annoncent un programme d’investissement de 21 millions d'euros pour conforter le site de production de Sainghin-en-Mélantois et se doter d’un nouveau siège social à Hellemmes, deux communes proches de Lille (Nord).

Les laboratoires Anios vont transférer les 12 lignes de production actuellement basée à Hellemmes (Nord) vers le site principal de production, basé à quelques kilomètres, à Sainghin-en-Mélantois. Cette opération, programmée pour 2016, va générer une extension du site de 12 000 mètres carrés (incluant la production, le conditionnement, les bureaux, la recherche-développement et le service qualité).

Extension du centre de recherche

Le site de Sainghin-en-Mélantois regroupe actuellement la plateforme logistique (stockage, préparation et expédition des quelque 480 commandes quotidiennes), une unité de 15 lignes de production, le département produits (élaboration et fabrication d’équipements spécifiques comme des distributeurs de savon, lavabos hyperaseptiques, modules informatisés de nettoyage et désinfection des endoscopes…) ainsi que le centre de recherche Luce Letartre. Cette infrastructure regroupe trois laboratoires : chimie et formulation, microbiologie et chimie analytique, soit 40 personnes dans un bâtiment de 1 000 mètres carrés. Elle va également bénéficier d’une extension de 400 mètres carrés.

Pour l’ensemble de ces opérations de transferts et d’extensions, les laboratoires Anios vont engager 15 millions d’euros d’investissement. En complément, un nouveau siège social sera construit à Hellemmes, sur le site historique de la société. Montant de l’investissement annoncé : 6 millions d’euros.

 

Une croissance résolument tournée vers l’international

Leader en France et en Europe sur le marché de la désinfection pour hôpitaux, cliniques, industries et collectivités, Les laboratoires Anios disposent d’une autre unité de production, hors métropole lilloise : Soluscope. Cette société est située à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône. Rachetée par Anios en 2014, elle est spécialisée dans la conception et la fabrication de laveurs-désinfecteurs pour endoscopes et compte un effectif de 130 salariés.

Présents dans plus de 80 pays, le groupe Anios affiche un chiffre d’affaires consolidé 2014 de 206 millions d’euros et emploie 700 salariés. Le groupe est contrôlé par la famille Letartre, fondatrice de la société en 1898, depuis qu’elle a repris en 2013 la participation d’Air Liquide, qui s’élevait à 66%, avec l’appui de la société d'investissement Ardian. Le groupe a l’ambition de réaliser 50% de son chiffre d’affaire à l’international d’ici 2020 (contre 30% en 2014). Pour atteindre cet objectif, il annonce plusieurs opérations de croissance externe au cours des prochaines années, probablement en Espagne, en Chine, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient.

Après l’acquisition de Soluscope, les laboratoires Anios ont déjà pris le contrôle de la société turque Deren en avril 2015, et en juillet 2015 celui d’Endoclear à Sao Paulo, au Brésil.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte